Le Canadien ne va pas bâtir son équipe autour du futur premier choix au repêchage

Il y a une semaine, alors que le Combine de la LNH prenait à peine son envol, le sentiment général autour du Canadien, c’est que Shane Wright avait une longueur d’avance dans la course au premier choix au repêchage.

Mais en ce moment, il est clair que le centre de Kingston n’a pas de gros edge sur les autres.

Est-ce que c’est parce que Wright est un vilain joueur? Non, absolument pas. Par contre, il n’est pas un exceptionnel et le Canadien ne passera pas à côté d’une grosse opportunité en optant pour un autre joueur comme si c’était un Connor McDavid qui était disponible.

C’est un peu comme ça que pensent plusieurs recruteurs.

Je ne crois pas que le Canadien va bâtir son équipe autour de ce choix.

Le Canadien ne passerait pas sur un Connor McDavid en n’optant pas pour Wright.

C’est vraiment une année que, peu importe qui tu repêches en premier, ce n’est pas un vrai choix numéro un.

Plusieurs recruteurs, qui ont été interviewés anonymement par Éric Leblanc (RDS), ne semblent pas vendus à Wright et c’est aussi ce que pense Alain Chainey. Pourquoi?

Plusieurs raisons peuvent expliquer ça.

D’abord, même si c’est Nick Bobrov qui semble être le maître à bord du domaine du recrutement à Montréal, il est possible de croire que Martin Lapointe, qui a une grosse voix dans le dossier du recrutement, n’est pas du style à Wright. Il semble manquer de drive aux yeux de bien des recruteurs et il laisse un goût amer en bouche.

On peut cependant se demander si sous Martin St-Louis, qui sait comment tirer le meilleur de ses gars, ça pourrait débloquer.

Ensuite, qu’importe la position de Juraj Slafkovsky, s’il est le meilleur joueur disponible, le CH va le prendre. Est-ce que le CH considère que de prendre Slaf ou Logan Cooley est un trop gros risque? Parce que selon plusieurs recruteurs, ce n’est pas un risque, justement.

Le fait de voir Slaf dominer contre des hommes sur la scène internationale (et il a bien paru la semaine dernière devant le CH) et le fait de voir Wright ne pas être en mesure de pousser son équipe au prochain niveau dans les séries de la OHL fait hésiter le Canadien.

Un recruteur voit des ressemblances avec Trevor Zegras dans la manière dont Logan Cooley imagine des jeux. Ce n’est pas un compliment à prendre à la légère pour le Canadien.

Donc non, ceux qui disent que le Canadien a choisi la mauvaise année pour repêcher au premier rang n’ont pas tort. En ce moment, je ne sais pas dans quelle direction le CH ira.

En rafale

– Sacré Georges!

– À suivre à Edmonton.

– Des nouvelles des Rangers.

– Bien fait de la part du CH.

– À suivre lors du match #4.

– Ah ben oui.

PLUS DE NOUVELLES