Le Canadien est capable de gagner sans Carey Price

Le Canadien de Montréal est présentement capable de gagner sans avoir Carey Price devant son filet. C’est quelque chose qu’il était incapable de faire l’an dernier, mais qu’il est en mesure de faire cette année.

L’an passé, ça a pris du temps avant d’aller chercher autant de victoires et par le passé, le CH s’est parfois écroulé sans son gardien #1.

(Crédit: NHL.com)

Juste pour que ce soit clair : je ne dis pas ça pour tirer sur Price et dire que c’est bien qu’il ne soit pas là. J’ai trop de respect pour le gardien qu’est Price pour tenir de tels propos.

Ce que je veux dire, c’est que le CH a trouvé une façon de gagner sans avoir le meilleur cerbère devant le filet. Je cherche à vanter le CH et son entraîneur plus qu’autre chose.

Évidemment, vous me direz que ce n’est pas comme si Jake Allen et Samuel Montembeault jouaient comme des pieds de céleri non plus – et vous avez raison. Vous me direz aussi que l’importance du gardien est moindre en 2022.

Mais dans les faits, le Canadien est le club qui fait le plus d’arrêts par rapport au nombre de buts attendus. Les boys masqués font la job en maudit et c’est franchement tout à leur honneur.

Mais ce que je veux dire, c’est que le Canadien s’est amélioré devant les gardiens afin de s’assurer de ne pas dépendre seulement du cerbère en fonction un soir donné au Centre Bell.

C’est un constat intéressant qui a été dressé par José Théodore dans le Journal de Montréal ce matin.

Le Canadien progresse plus rapidement que prévu. Qui aurait prédit qu’avec quatre recrues dans l’alignement tous les soirs, le CH allait arriver à jouer pour plus de .500 à la mi-novembre?

Pas moi.

Qui aurait prédit que, malgré le talent qui leur sort par les oreilles, Cole Caufield, Nick Suzuki et Kirby Dach allaient être si bons et ils allaient tirer à ce point-là la formation montréalaise?

Pas moi.

Est-ce que cela veut dire que le Canadien de Montréal doit, à ce point-ci, abandonner l’idée de repêcher haut et doit tenter de dévier un peu du plan pour s’améliorer dès cette année?

Pas forcément.

Il est trop tôt pour y penser. Si le CH est encore bien placé en février, on verra, mais il reste plusieurs matchs encore avant d’être rendu là. On verra si le CH a ce qu’il faut pour se rendre.

Hier, au Sick Podcast, le VP du CH Jeff Gorton a justement été questionné sur le sujet et il n’a pas voulu s’avancer clairement sur la stratégie qu’il opterait si jamais le CH devait être dans la course aux séries.

Jeff Gorton, qui a déjà affirmé être ouvert à acheter au besoin cette saison, ne veut pas laisser couler son club s’il va bien parce qu’une culture, ça se construit dans la victoire.

Même s’il aimerait ajouter un espoir de premier plan, il a aussi mentionné, hier soir, qu’il n’est pas obligatoire de repêcher dans le top-10 pour avoir un excellent joueur. Regardez Nick Suzuki, Cole Caufield ou Kaiden Guhle, par exemple.

Clairement, on peut penser que les victoires commencent à jouer dans la tête du Canadien.

Je sais qu’il est irréaliste de penser ça puisqu’une opération au genou serait très risquée, mais je me demande jusqu’à quel point ça joue aussi dans la tête de Carey Price, qui veut toujours gagner une Coupe Stanley

En rafale

– Excellent, ça.

– Très intéressant.

– En parlant de Kaiden Guhle.

– Dawson Mercer a eu un bon coup de main vers la LNH. [BPM Sports]

– Incroyable.

PLUS DE NOUVELLES