La liste d’attente du Canadien est en train de fondre comme neige au soleil

Au début des années 2000, détenir un abonnement saisonnier du Canadien n’était pas si prestigieux que ça. Quand tu renouvelais ton abonnement, un conseiller des ventes de l’équipe tentait de t’en offrir un deuxième et bien souvent, il t’offrait un excellent rabais sur ce deuxième abonnement-là.

Puis, avec le temps et du bon marketing, détenir une paire de billets de saison du CH est redevenu glorieux. En 2011, on estimait qu’une personne qui se plaçait sur la liste d’attente de l’équipe pouvait espérer obtenir sa paire de billets dans… 35 ans!

(Crédit: LaPresse.ca)

Le taux de renouvellement des 15 000 abonnements de saison tournait aux alentours de 99 %.

Puis, le club s’est mis à augmenter (beaucoup) ses prix. Les revendeurs se sont mis à voir leur marge de profits baisser et certains abonnés ont décidé d’abandonner leur paire de billets. Plusieurs la détenaient non pas seulement pour aller voir des matchs, mais aussi pour faire du profit.

Après quelques saisons difficiles (surtout depuis trois, quatre ans), plusieurs abonnés ont aussi abandonné leurs billets de saison. François Lambert, notamment, a fait beaucoup parler de lui lorsqu’il a indiqué publiquement avoir laissé tomber cet achat beaucoup trop cher pour ce que ça lui rapportait en plaisir.

Puis, il y a eu la pandémie. Le Canadien a beau avoir offert à ses partisans de ne faire qu’un dépôt de 10 %… il a beau avoir crédité 150 % de la valeur des matchs non-disputés la saison dernière… on vient de m’apprendre qu’au final, ça n’a pas été assez pour convaincre tous les abonnés de rester.

Un lecteur m’a confié s’être inscrit sur la liste d’attente (payante, je vous le rappelle) du CH vers la fin de l’été, alors que le club faisait beaucoup de promo à ce sujet sur les réseaux sociaux, et avoir reçu une offre du club par courriel en début de semaine.

Bref, la liste d’attente serait passée de 35 ans à… 3 mois!?

Se prémunir d’un droit d’entrée au Centre Bell n’est pas très populaire en temps de crise.
(Crédit: YouTube (capture d’écran))

Si c’est comme ça à Montréal, imaginez-vous à quel point ça doit être catastrophique à Ottawa, Glendale ou Sunrise…

J’ai contacté une bonne source chez le Canadien et elle m’a dit ceci :

« Oui, la liste d’attente est en train de fondre comme neige au soleil. Les rentrées en commandite aussi. Ne sois pas surpris d’apprendre que les équipes de la LNH vont approuver l’idée de mettre de la publicité sur les chandails de match. Elles vont devoir aller chercher de l’argent à quelque part pour pallier à toutes ces pertes. »

On me dit qu’il reste encore quelques noms sur la liste d’attente, mais que c’était surtout des gens qui avaient reçu et refusé une offre récemment. Ils souhaitent une autre section, genre…

Qu’on se le tienne pour dit : la LNH et ses équipes traversent une réelle et énorme crise financière. Les joueurs doivent le réaliser et tout le monde doit trouver un moyen de sauver l’industrie.

Les gens ont plusieurs raisons de ne plus vouloir de billets du CH (et n’oublions pas que les équipes de la LNH touchent une très grande partie de leurs revenus via les entrées aux guichets) : ils ont moins d’argent en raison de la crise, ils se sont rendus compte qu’ils n’avaient pas besoin de billets du CH pour être heureux, ils ont déménagé plus loin du centre-ville, ils se sont découverts de nouvelles passions, ils ne croient pas que le hockey avec partisans reviendra à court terme, ils ne croient pas Gary Bettman avec et son retour à la normale en octobre 2021

Sans compter qu’au final, plusieurs entreprises considèrent qu’elles n’auront plus autant besoin de soirées de P.R. (ou qu’elles n’en auront tout simplement plus les moyens) dans l’avenir…

Reste qu’au final, il s’agit là d’une réelle nouvelle : tout le Groupe CH peine à faire rentrer de l’argent dans ses coffres présentement. Comment sortira-t-on de cette crise chez le Canadien de Montréal? Et dans les autres marchés de la LNH? Amoché, mais à quel point?

Est-ce que l’arrivée des vaccins renversera la tendance? Je crois que ce sera plus long que ça, personnellement…

PLUS DE NOUVELLES