Joshua Roy : Ce n’est pas tout le monde qui peut produire avec une superstar

Si je vous demande ce qu’ont en commun Chris Kunitz, Pascal Dupuis et Alex Burrows, seriez-vous en mesure de dénicher le lien?

Ils ont, chacun à leur façon, été d’excellents compagnons de trio de joueurs vedettes de la LNH. Pour Burrows, c’était les Sedin à Vancouver. Pour Kunitz et Dupuis, c’était Sidney Crosby à Pittsburgh. Ils ont su, même s’ils n’étaient clairement pas les joueurs les plus talentueux de leur équipe, faire leur place avec des gars au talent de pointe. Ce n’est pas donné à tout le monde d’être capable de faire ça.

Combien de fois avons-nous entendu dire que le nouveau joueur acquis par les Penguins allait se remettre sur les rails parce qu’il allait pouvoir évoluer avec Crosby et Malkin? Même chose pour McDavid. Pourtant, rares sont ceux pour qui ça fonctionne réellement. Parce qu’il faut être spécial à sa façon pour jouer avec des joueurs spéciaux.

De passage un peu plus tôt cet après-midi dans Le retour des sportifs à BPM Sports, ç’a justement été le sujet de la chronique de Mathias Brunet. Selon lui, Joshua Roy réalise quelque chose de très particulier en ce moment avec l’équipe canadienne alors qu’il est en mesure d’évoluer sur le même trio que Connor Bedard. Il fait cela tout en produisant, lui aussi, sa part de points.

« C’est encourageant pour Joshua Roy, mais il ne faut pas trop s’emballer. » – Mathias Brunet

Je suis d’accord avec lui, il ne faut pas partir en peur et placer immédiatement Joshua Roy sur le 1er trio du Canadien dans notre tête. Ce n’est pas juste pour le jeune homme de changer nos attentes à la hausse envers lui. C’est le même joueur, avec ses forces et ses faiblesses, aujourd’hui qu’il l’était à la fin de la dernière saison et celle d’avant. Si on fait grimper les attentes, il y a plus de chances qu’il ne puisse pas les rencontrer et qu’on finisse par être déçu.

Lui, il n’aura pas changé, mais nos attentes, oui.

Personnellement, j’aime penser que Joshua Roy sera un excellent joueur de troisième trio dans la LNH et qu’il pourrait, à l’occasion, dépanner sur un 2e trio. S’il va au-delà de ça, je serai agréablement surpris. Ça me semble l’approche la plus adéquate à prendre dans son cas même s’il reçoit actuellement une pluie d’éloge comme le disait si bien mon collègue Marc-Olivier Cook ce matin.

Comme le dit si bien Éduc-Alcool, la modération a bien meilleur goût… surtout dans nos attentes envers un jeune espoir.

En rafale

– La LHJMQ est bien représentée dans ce match de la médaille d’or.

– Le premier but du match pour l’or revient à Dylan Guenther des Coyotes de l’Arizona.

– Êtes-vous d’accord avec ses choix?

– Le retour à Montréal fait du bien.

– Retour au jeu pour Ondrej Palat.

PLUS DE NOUVELLES