Alexis Lafrenière : Un passage à Montréal parfait pour relancer sa saison

Lors du dernier match des Rangers de New York en 2022, Alexis Lafrenière a eu droit à une journée de congé dont il se serait bien passé. Même s’il était en santé, Gérard Gallant a décidé de laisser l’ancien premier choix au total au repêchage de 2020 de côté. Par la suite, lors des affrontements du 1er et 3 janvier, Laffy n’a pas vraiment eu le regain de performance espéré. Il s’est contenté de 11 :48 et 13 :05 de temps de jeu respectivement, zéro point, 4 tirs au total et un différentiel de -3.

Rien ne va plus.

On repassera pour le retour en confiance…

Plus tôt aujourd’hui, j’entendais Stéphane Waite parler de l’appréciation de Gallant envers le jeune homme lors de la plus récente édition du balado Sortie de zone de La Presse et du 98,5 Sports. Selon ce que l’ancien entraîneur des gardiens du Canadien a révélé, les deux hommes ont été collègues pendant quelque temps et sont toujours en contact aujourd’hui, Gerard Gallant apprécie beaucoup Lafrenière et voit un très beau futur pour lui.

Malheureusement, il est coincé derrière beaucoup de joueurs de haut niveau dans une équipe qui n’est absolument plus en mode reconstruction. Alors, ça clash, si vous me permettez l’expression. Lafrenière est en train de construire le joueur de hockey qu’il sera dans la LNH, et ça vient avec son lot de gaffes et un certain niveau d’inefficacité, alors que les attentes autour de l’équipe sont très élevées.

Ce qui est intéressant toutefois, c’est que dans quelques minutes, Alexis Lafrenière sera au Centre Bell et aura l’occasion d’affronter l’équipe de son enfance devant famille et amis venus pour le voir jouer. Il devrait être gonflé à bloc pour offrir une solide performance par la présence des gens qu’il aime. Mais comme si ce n’était pas déjà assez, il va affronter une formation qui est en déroute complète actuellement.

Le Canadien a une fiche de 1-8-1 dans ses dix derniers matchs. En dehors de Nick Suzuki et Cole Caufield, il n’y a pas grand monde à craindre sur le plan offensif. En défense, l’absence de Kaiden Guhle risque de se faire sentir et on espère que Joel Edmundson retrouvera son aplomb pour combler le manque à gagner.

Tout ça pour dire que l’occasion est belle, voire excellente, pour Alexis Lafrenière. C’est le match parfait au moment idéal pour qu’il puisse relancer sa saison. Pourquoi pas un match de deux buts? Ça se prendrait bien pour lui.

Hier, mon collègue Marc-Olivier Cook vous mentionnait que les Rangers n’avaient pas l’intention d’échanger Alexis Lafrenière. J’abonde dans le même sens. En ce moment, la valeur de Laffy est à la baisse et à moins d’obtenir un joueur de premier plan, je ne vois pas comment ça pourrait être avantageux pour les Rangers de se départir de ses services.

Sa situation me fait beaucoup penser à celle de Tage Thompson, qui a été plus lent que la moyenne des ours pour atteindre son plein potentiel. Aujourd’hui, je ne suis pas sûr que les Blues de St-Louis referaient l’échange l’ayant fait passer aux Sabres de Buffalo. Même avec leur Coupe Stanley, un talent comme celui de Thompson, tu veux garder ça dans ta cour quand tu en as un sous la main.

Je ne peux pas le garantir, mais j’ai comme l’impression que les Rangers finiraient par regretter le départ de l’attaquant de Saint-Eustache advenant une transaction.

En rafale

– Joshua Roy a un excellent tournoi jusqu’à maintenant.

– Owen Beck sera le 13e attaquant à nouveau lors du match de la médaille d’or.

– Ce fut un match complètement cinglé pour la médaille de bronze.

– D’ailleurs Lane Hutson a eu son mot à dire sur le but de la victoire.

– Noah Ostlund et Chaz Lucius ont été les joueurs du match.

PLUS DE NOUVELLES