Joel Edmundson à Los Angeles (Kings), une idée à ne pas écarter

Le temps est venu pour Kent Hughes de prendre de grosses décisions en vue de la date limite des transactions. Qui reste? Qui part?

Il y a trois noms qui semblent générer plus d’intérêt que la moyenne à Montréal. Joel Edmundson, Josh Anderson et Sean Monahan.

Dans le cas de ce dernier, tout dépendra de sa réhabilitation et de ses progrès au niveau de sa blessure. S’il n’est pas rétabli d’ici le 3 mars, il sera difficile pour le DG du Canadien de trouver un partenaire de danse. Josh Anderson, lui, est un bel appât afin d’aller chercher du beau stock… Mais Hughes ne semble pas vouloir s’en départir pour autant.

Pour ce qui est de Joel Edmundson, par contre, l’histoire est différente. On s’attend à ce qu’il quitte le nid (selon Renaud Lavoie) et les rumeurs commencent à s’intensifier à son sujet. Pas plus tard que la semaine dernière, on a parlé de la possibilité de le voir être échangé aux Capitals de Washington. Un scénario qui, techniquement parlant, a du sens.

Mais plus récemment, Marco D’Amico (Montreal Hockey Now) s’est demandé si le défenseur ne pourrait pas aboutir à Los Angeles, chez les Kings.

Marco soulève l’idée, notamment en raison du fait que les Kings sont relativement faibles au niveau de leurs défenseurs gauchers.

Et ce n’est pas fou.

L’ajout d’un gars comme Edmundson pourrait venir solidifier cette brigade défensive qui, sur papier, n’est pas nécessairement digne d’une brigade défensive qui peut aspirer à la Coupe Stanley :

(Crédit: Daily Faceoff)

Parce que oui, les Kings sont en voie de participer aux séries éliminatoires. Ils connaissent une bonne année jusqu’à maintenant lorsqu’on regarde le classement dans l’Ouest et lorsqu’on voit que le club est au troisième rang de la division Pacifique.

La planète hockey sait très bien ce que peut apporter Joel Edmundson au sein d’un club de hockey (surtout en séries) et le fit semble être convenable. D’autant plus que Marc Bergevin, qui connaît très bien le défenseur, travaille maintenant au sein de l’organisation des Kings à titre d’assistant au directeur général de l’équipe (Rob Blake).

Ça ne semble qu’être une question de temps avant de voir le défenseur à caractère défensif être échangé si l’on se fie au fait que la date limite des transactions est dans six semaines, pratiquement jour pour jour.

Or, il ne reste qu’à découvrir la prochaine destination du numéro 44.

En rafale

– Une belle soirée en perspective pour Cole Perfetti.

– Ça se replace pour les Leafs.

Oopsies. 

– Tant mieux pour lui, mais surtout pour les Oilers.

– Il ressemble bel et bien au Erik Karlsson des beaux jours.

PLUS DE NOUVELLES