betgrw

« Je serais surpris que David Savard ne soit pas échangé avant la date limite »

Le Canadien de Montréal aura quelques dossiers sur sa table en vue de la date limite des transactions, prévue le 8 mars prochain.

Évidemment, vous ne serez pas surpris d’apprendre que Sean Monahan est le dossier le plus important sur le bureau de Kent Hughes. C’est encore plus vrai suite à la transaction d’Elias Lindholm à Calgary.

Pour ceux qui en veulent plus sur le sujet de Monahan, justement, le dossier a été couvert en masse ce matin.

Mais ce n’est pas le seul enjeu à Montréal. J’ai parfois le sentiment qu’on a tellement parlé de Monahan récemment qu’on en vient à oublier qu’il y a un ménage à trois devant le filet.

Ce ménage à trois-là, il se gère bien. Ceci dit, il y a des impacts flagrants sur le reste du club.

Par exemple? Avec la suspension de Brendan Gallagher, le 23-man roster tombe à 22 pour la durée de la suspension. Et quand tu as trois gardiens sur 22 gars, ça te laisse seulement un patineur d’extra.

Échanger Jake Allen – parce que ça risque d’être lui, oui – devient donc important.

Mais sinon? Est-ce que Tanner Pearson, l’autre attaquant du Canadien en fin de contrat, aura une certaine valeur marchande et sera échangeable à la date limite? Peut-être.

J’ai le sentiment que ça passera par la défensive, outre Monahan, Pearson et Allen. Je ne crois pas qu’un attaquant avec au moins une autre année de contrat soit propice à quitter d’ici le mois prochain.

Est-ce que le Canadien échangera un jeune défenseur d’avenir? J’ai le sentiment que ça se fera plus cet été. La date limite n’est pas le moment le plus propice pour ça.

Johnathan Kovacevic pourrait-il partir? Peut-être, oui.

Mais le nom à retenir à la ligne bleue, c’est celui de David Savard. Après tout, à 3.5 M$ par année pendant encore 17 mois, il ne gagne pas un salaire démesuré et son style de jeu se marie bien à celui des séries.

Stu Cowan, dans un récent papier, a justement parlé du dossier.

Je ne sais pas jusqu’à quel point le Canadien voudra couper du leadership en échangeant Monahan ET Savard lors des cinq prochaines semaines. C’est une question qui se pose.

Ceci étant dit, comme le souligne Cowan…

Je serais surpris que David Savard ne soit pas échangé avant la date limite.

Surtout si le Canadien peut obtenir un choix de première ronde en échange et/ou un autre jeune espoir en défensive. – Stu Cowan

Est-ce que le CH peut vraiment obtenir un premier choix contre Savard? J’ai le sentiment que pour ce faire, il faudra retenir 50 % de son salaire. Rendu là, c’est un moindre mal.

Mais la question se pose, justement : à quel prix est-ce que Kent Hughes dit oui? Dit non? À quel point y aura-t-il de la surenchère de la part des clubs comme le Lightning de Tampa Bay pour ses services?

Il ne faut pas oublier que de nombreux jeunes défenseurs vont, d’ici l’échéance du contrat de Savard, tenter de faire leur place à Montréal. David Reinbacher, Logan Mailloux, Lane Hutson, Adam Engstrom, William Trudeau, Justin Barron…

Bref, peut-être que de sortir Savard de l’organisation deviendra un mal nécessaire. On verra ce que Kent Hughes en pense dans le prochain mois.

Prolongation

C’est bien beau le nombre de défenseurs, mais il faut aussi penser au rôle que les jeunes auront. Échanger Savard crée un trou permanent sur le premier duo de défenseurs.

Est-ce que Kaiden Guhle, de son mauvais côté, peut jouer ce rôle-là à moyen terme? La question se pose.

PLUS DE NOUVELLES