Gala de l’ADISQ : Louis-José Houde a agacé Carey Price

Je ne m’en cacherai pas : je suis un gros fan de Louis-José Houde. Habile avec ses mots et avec la livraison de ses blagues, je considère qu’il est capable d’aller là où il veut sur scène.

Et hier, c’est ce qu’il a fait en parlant du Canadien.

Alors qu’il était à l’animation du Gala de l’ADISQ, pour récompenser les artisans du monde de la musique au Québec, l’humoriste a poussé une blague concernant Carey Price – et ça ne concernait même pas le country.

Comment? En faisant des liens avec des vieilles chansons « qui jouent encore ».

L’animateur y est allé d’une référence à la populaire chanson « Le Bal masqué » de La Compagnie créole pour dire que la chanson, malgré son âge avancé, jouait encore.

C’est là qu’il a fait le lien avec Carey Price, qui est plus jeune et qui ne joue plus, lui.

Au bal masqué (ohé ohé), c’est plus vieux que Carey Price.

Et ça, ça joue encore. – Louis-José Houde

La blague est parfaite. Je ne sais pas si je suis le seul à focuser sur ce détail-là, mais Carey Price, dans l’exercice de ses fonctions de gardien, devait jouer en étant masqué.

La chanson, sortie en 1984, a d’ailleurs fait l’objet de nombreuses blagues de la part de l’humoriste au cours des années. Et en ce beau lundi matin à Montréal, je vous laisse la chanson ici pour vous mettre de bonne humeur.

Notons que Carey Price, de son côté, est né en 1987. Il n’est pas inhabituel pour un gardien de son âge (35 ans) de ne plus jouer, mais avec sa situation contractuelle et sa prestance à Montréal, il est normal que ça fasse jaser.

Et quand c’est fait de bon goût, il est bien d’en rire, je trouve.

Même si certains intervenants du hockey semblent encore croire à la possibilité de revoir Carey Price revenir au jeu, il ne faut pas se faire d’attentes : sa carrière est vraisemblablement terminée.

John Sedgwick ne doit pas faire des farces tous les jours avec la situation de Price puisque cela complique son travail (gérer la masse salariale du CH), mais pour le reste, c’est un bon gag.

En rafale

– Le dossier avance.

– Bonne lecture.

– Le temps presse à New York.

– Incroyable, ça.

– Bien fait.

PLUS DE NOUVELLES