François Gagnon voit John Tortorella comme conseiller à Martin St-Louis

Il y a quelques semaines, j’ai écrit un article sur la possibilité de voir Martin St-Louis ajouter un assistant à son groupe d’entraineurs. 

À l’époque, j’avais mentionné deux critères qui me semblaient importants pour ce nouveau candidat: la possibilité d’aider un avantage numérique qui en arrache et beaucoup d’expérience derrière le banc dans la LNH.

Avec l’annonce du contrat à St-Louis aujourd’hui, la question est autant plus d’actualité. En effet, ce dernier et son groupe (outre Luke Richardson) possèdent très peu d’expérience en tant qu’entraineurs dans la LNH.

Aujourd’hui, François Gagnon y est donc allé de cette proposition: embaucher un conseiller afin d’épauler St-Louis.

Voici sa description du poste:

Un conseiller, un mentor qui n’a pas besoin d’être directement derrière le banc. Il serait en lien direct avec l’entraineur-chef pour que chaque fois où il se trouve dans des situations où il n’a pas de réponse exacte ou il veut sonder l’expérience, le terrain.

Bien que cela n’aiderait pas directement l’avantage numérique, ce serait certainement un pas dans la direction. St-Louis a besoin d’une personne avec un peu plus de bagage pour le conseiller.

Gagnon mentionne deux candidats qu’il verrait très bien ce rôle. Il s’agit de John Tortorella et Jacques Martin. Ces deux hommes ont passé plus de 30 ans chacun comme entraineurs dans la LNH et apporteraient à Montréal une bonne dose d’expérience.

Le nom de Tortorella semble très logique lorsqu’il est lié à St-Louis. Ce dernier est son ancien joueur et ils ont remporté une Coupe Stanley ensemble avec le Lightning en 2004. Lorsqu’il était entraineur-chef des Blue Jackets, il l’avait même embauché à titre de consultant aux unités spéciales en 2019.

De plus, « Torts » a côtoyé Jeff Gorton lorsque ceux-ci travaillaient ensemble chez les Rangers.

Mais les chances de le voir débarquer à Montréal sont plutôt minces. Celui qui a aussi été le coach des Canucks est présentement analyste à ESPN. C’est un emploi assez bien payé et sans pression.

S’il était pour revenir dans la LNH, ce serait vraisemblablement comme entraineur-chef. À ce sujet, tel que mentionné par mon collègue Félix Forget la semaine dernière, il a passé une entrevue avec les Flyers de Philadelphie pour ce poste. 

Martin lui, a été entraineur-chef du Canadien de 2009 à 2012. Dans les dernières années, il a occupé le rôle d’assistant-entraineur avec les Penguins et les Rangers (embauché par Gorton).

Il cadrerait donc bien dans ce rôle que propose Gagnon, mais n’aiderait pas vraiment à redresser l’avantage numérique.

Nous verrons donc dans les prochaines semaines si une embauche du genre se concrétise réellement…

En rafale

– C’est officiel.

– Parce qu’ils préféraient Derick Brassard…

-Tragique

– Wow

– Bonne question

PLUS DE NOUVELLES