Poste d’entraîneur-chef des Flyers : John Tortorella a passé une entrevue

Quand on pense à John Tortorella, on pense immédiatement à son franc-parler, ses méthodes assez rudes et son « amour » pour les médias (je suis toujours aussi surpris de le voir travailler pour ESPN).

Il a généré de bons résultats avec son style, mais il a aussi connu des ratés.

Même si la LNH actuelle a tendance à rompre avec ces principes de la « vieille école » (dans une certaine mesure, du moins), il y a tout de même des équipes qui sont encore attirées par ceux-ci. Et visiblement, les Flyers de Philadelphie en font partie.

Après avoir congédié Alain Vigneault en décembre dernier, voilà que les Flyers ont fait passer une entrevue à Tortorella pour combler leur poste d’entraîneur-chef, qui est vacant depuis que Mike Yeo n’a pas été retenu après son passage à titre intérimaire la saison dernière.

C’est ce que rapporte Kevin Weekes.

En surface, l’idée d’amener un entraîneur d’expérience pour secouer un peu le groupe en place pourrait être intéressante. Le problème, c’est que je ne suis pas certain que ce soit la chose à faire pour les Flyers.

En effet, l’expérience Alain Vigneault n’a pas exactement été un franc succès, et amener un autre homme de hockey qui a un style assez similaire au sien, ça me semble être un mouvement assez latéral.

Tortorella a retenu l’attention plus tôt cette saison pour ses propos en lien avec la fameuse feinte alley-oop de Trevor Zegras, qu’il jugeait mauvaise pour le hockey. Est-ce que les Flyers veulent encore retourner avec un entraîneur qui va resserrer le jeu au maximum et bencher ses éléments offensifs s’ils ne respectent pas son plan de match à la lettre (allô Patrik Laine et Pierre-Luc Dubois)?

Bref, on verra si la candidature de Tortorella fera du chemin pour le poste d’entraîneur-chef à Philadelphie. Pas certain que ce soit la décision à prendre, mais je ne suis pas à la tête des Flyers, après tout.

PLUS DE NOUVELLES