François Gagnon aimerait voir Pierre Dorion comme DG du CH si Bergevin devait quitter

En ce moment, ça brasse beaucoup dans le petit monde du Canadien. L’infirmerie commence à déborder (avant même que la saison ne soit commencée), Carey Price a pris la (très bonne) décision d’entrer dans le programme d’assistance aux joueurs et la situation de Marc Bergevin est très nébuleuse.

Le DG du Tricolore verra son contrat prendre fin au terme de la présente saison et on a appris jeudi matin qu’il n’y aurait pas de négociations avant la fin de son entente en juin prochain. Comme mon collègue Maxime Truman le soulevait, c’est loin d’être un signe qu’il sera de retour l’an prochain.

Alors que certains affirment que c’est Bergevin qui ne veut pas revenir, d’autres croient que c’est Geoff Molson qui ne tient pas à le garder. Je ne sais pas trop exactement ce qu’il en est, mais je n’aime pas la tournure que prend toute cette histoire.

Parce que comme l’ont souligné Tony Marinaro et François Gagnon dans le plus récent épisode du Sick Podcast, tout ça n’a aucun sens et ce n’est pas géré de la façon montréalaise.

Bref, on sent donc qu’un divorce est plus probable que jamais (et Gagnon a élaboré là-dessus, j’y reviendrai), et si jamais ça devait arriver, l’informateur de RDS a un nom en tête pour le remplacer qui passe un peu sous le radar : celui du DG des Sénateurs, Pierre Dorion.

Après tout, il est vrai qu’il pourrait être un candidat intéressant. Il fait de belles choses à Ottawa (surtout au niveau du repêchage), et ce, malgré le fait qu’il ne dispose pas de moyens financiers très intéressants. La reconstruction va bon train là-bas et les résultats devraient venir par la suite si on se fie au talent qui est présent dans la capitale canadienne.

Marinaro doute du fait que Dorion soit un candidat si intéressant (il explique notamment qu’il est plus facile de repêcher quand tu dois te départir de tes principaux éléments de façon constante en retour de plusieurs choix au repêchage), mais il n’est pas totalement contre.

Échanger un gars comme Erik Karlsson à son apogée, ça rapporte des atouts.
(Crédit: Capture d’écran/Twitter)

Notons toutefois que Dorion vient tout juste de signer une prolongation de contrat de trois ans avec les Sénateurs qui débutera l’an prochain. Ce serait étrange de le voir quitter avant même que celle-ci entre en vigueur…

Mais malgré tout, Gagnon reste convaincu que le meilleur homme pour être le directeur général du Canadien, c’est Marc Bergevin (et je suis totalement d’accord). Or, même s’il croyait tout récemment que les chances de le voir revenir se résumaient à un 50/50, il n’en est plus si sûr, affirmant que c’est plutôt 25% (contre 75% de chances de partir). Et ce pourcentage ne fait que baisser au fil du temps.

L’informateur de RDS a également soulevé un point intéressant : il est étrange de voir Geoff Molson être complètement muet dans toute cette histoire. On a vu ce dernier défendre son DG à maintes reprises dans le passé, mais selon Gagnon, Molson ne veut pas parler aux médias en lien avec ce dossier.

Est-ce que ça a un lien avec les informations de Renaud Lavoie, qui croit que Molson ne veut pas le ramener l’an prochain? Je vous laisse vous forger votre opinion.

Finalement, Gagnon ajoute aussi qu’il sait que, pour le bon prix, Bergevin aimerait revenir en poste. Or, il continue d’affirmer que le DG du CH n’a jamais eu la moindre offre sur la table. Il ne sait pas trop exactement à quoi c’est dû, mais c’est la situation actuelle, selon lui.

Bref, on verra ce que le futur de Marc Bergevin lui réserve, mais s’il devait quitter, surveillez le nom de Pierre Dorion à Ottawa. Un candidat intéressant qui a de l’expérience, mais dont on ne parle que très peu.

En rafale

– Au tour de Nate Thompson d’offrir son support à Carey Price.

– Dossier à surveiller.

– Excellente nouvelle.

– Dylan Gambrell pourrait intéresser les Sénateurs.

– Mauvaise nouvelle pour les 49ers.

PLUS DE NOUVELLES