Depuis 2011, le Lightning ou son club-école est pratiquement toujours dans le carré d’as

Après avoir remporté les deux dernières éditions de la Coupe Stanley, le Lightning tente de réaliser le three-peat face à l’Avalanche. C’est présentement 2-0 dans la série, après que le Colorado ait complètement démoli Tampa Bay par le pointage de 7-0 hier soir.

Ainsi, le Lightning, en remportant la bataille de la Floride en quatre petits matchs lors de la deuxième ronde, se qualifiait pour le carré d’as pour la troisième fois de suite. En fait, depuis 2011, soit depuis onze ans, il s’agissait de la septième participation de Tampa en finale de conférence. Carrément fou, non?

Ah oui, on peut également ajouter à ça le fait que leur club-école, le Crunch de Syracuse, a participé à une finale de conférence à trois occasions depuis cette même année.

Difficile de trouver une statistique qui décrit autant le bon travail réalisé par l’organisation du Lightning. La haute direction a fait un travail exceptionnel au cours des dix dernières années et on en a une grosse preuve en voyant le tweet ci-haut.

La seule petite différence entre le Crunch et le gros club est le fait qu’il n’ait toujours pas remporté les grands honneurs depuis son arrivée à Syracuse à 2012.

À Laval, cette année, on a vu le Rocket participer à ses premières séries éliminatoires de l’histoire et la troupe menée par Jean-François Houle a séduit les partisans de hockey au Québec en se rendant, justement, en finale de conférence.

La question à se poser, maintenant, est la suivante : sera-t-il capable d’être constant, année après année, en connaissant de bonnes saisons? Si le Crunch de Syracuse est en mesure de le faire… Pourquoi le Rocket n’en serait-il pas capable?

Tout ça part d’en haut et la nouvelle direction du Canadien semble vraiment tenir à son club-école. Ce n’est pas pour rien que Kent Hughes et Jeff Gorton se sont présenté à Laval pour un match de séries dernièrement…

Voyons voir quels seront les résultats au cours des prochaines saisons. 

En rafale

Il a vraiment connu une année exceptionnelle. 

– Nice!

– Statistique intéressante, non?

– Ça, c’est malade!

– Pas petit, Luguentz.

PLUS DE NOUVELLES