Cole Caufield a été impressionné par Juraj Slafkovský dans les dernières semaines

Depuis deux ans, Cole Caufield fait énormément parler de lui à Montréal. Après avoir dominé la NCAA en 2020-21, il a été un gros morceau des succès du CH en séries à l’été 2021, puis a connu un début de saison 2021-22 difficile avant de revenir en force dans les dernières semaines de la campagne.

Ajoutez à tout ça qu’il est l’un des plus beaux espoirs de l’organisation, qu’il n’a que 21 ans et qu’il est très charismatique : on comprend pourquoi il s’est rapidement établi comme un favori de la foule.

Aujourd’hui, le Raw Knuckles Podcast (le podcast de Chris Nilan) a publié une longue entrevue de près d’une heure avec le jeune homme dans laquelle plusieurs sujets sont abordés.

Qu’est-ce que je retiens de cette entrevue fort intéressante?

1. Évidemment, Caufield a été questionné sur Juraj Slafkovský, le récent premier choix au repêchage du CH. Le petit #22 avoue qu’il a été grandement impressionné par le Slovaque depuis son arrivée, le qualifiant même de « bête » (« beast ») et ayant notamment été impressionné par la fameuse séquence où Slafkovský fait passer un mauvais quart d’heure au vélo stationnaire dans le complexe du Canadien.

Caufield ajoute qu’il espère qu’il aura la chance d’être son coéquipier pendant plusieurs années. Évidemment, on espère que ce sera à Montréal.

2. Le jeune franc-tireur est également revenu sur son début de saison difficile. Il avoue qu’il n’a pas aimé être renvoyé à Laval au début de la campagne, mais il a simplement utilisé ceci comme motivation pour revenir dans la LNH et s’assurer de ne pas avoir à retourner dans la LAH. Il a continué à trimer dur, et au final, ça a rapporté.

Pour ce qui est de ses insuccès, Caufield avoue qu’il s’était mis de grosses attentes envers lui-même. Malgré un bon parcours en séries à l’été 2021, il sentait qu’il devait prouver sa place, et avec la mauvaise séquence de l’équipe en début de saison, tout commençait à lui peser lourd sur les épaules.

Ça confirme un peu ce que Dominique Ducharme affirmait récemment à ce sujet.

3. Parlant du parcours en séries en 2021, Caufield avoue que ce fut une expérience mémorable. Il est content d’avoir pu jouer un rôle là-dedans et il a adoré le fait que les partisans, même s’ils étaient peu nombreux en raison des restrictions sanitaires, fassent en sorte que le Centre Bell vibrait malgré tout.

4. Quant à l’arrivée de Martin St-Louis, Caufield affirme qu’il a grandement apprécié le reset que ça a créé au sein du groupe. De plus, il avait ceci à dire au sujet de l’entraîneur :

Je n’ai jamais vu un cerveau fonctionner aussi rapidement que le sien. – Cole Caufield, au sujet de Martin St-Louis

Caufield note que St-Louis a pris le temps de jaser individuellement avec tous ses joueurs et que ça a aidé à tisser des liens.

5. Finalement, Caufield avoue qu’il a été grandement impressionné en réalisant qu’il côtoyait quotidiennement des gars comme Shea Weber et Carey Price depuis son arrivée dans la LNH. Il avoue que perdre Weber n’a pas été évident, mais la seule présence de Price était déjà quelque chose pour lui, notamment lorsque ce dernier a joué son premier match de la saison en avril dernier.

Bref, je vous invite fortement à écouter l’entretien complet de Caufield au Raw Knuckles Podcast, que je vous remets juste ICI. Son expérience lors du jour où il a été repêché, son parcours au CMJ en 2021, son arrivée avec le CH et son expérience dans la ville montréalaise : plusieurs autres sujets ont été abordés lors de ce long entretien.

Bien hâte de voir ce que Caufield pourra faire l’an prochain.

En rafale

– Un dossier de réglé chez les Sharks.

– Du nouveau dans le dossier.

– Effectivement.

– On s’en doutait.

– Belle analyse sur la situation des Padres.

PLUS DE NOUVELLES