CMJ : les États-Unis se sont donné les outils pour bien performer dans le tournoi

Le Championnat mondial junior aura lieu dès la semaine prochaine. En fait, dans une semaine jour pour jour, les matchs vont commencer en direct de l’Alberta afin de recommencer le tournoi, qui n’a pas été complété l’hiver passé.

Le Canada a dévoilé, hier soir, sa formation et le CH aura deux espoirs (Joshua Roy et Riley Kidney) au sein de sa formation. Kaiden Guhle, qui avait admis ne pas être certain s’il allait être présent, n’y sera finalement pas.

Mais au moins, le CH aura plusieurs espoirs à surveiller parmi les différentes délégations : Roy, Kidney, Jan Mysak (Tchéquie), Oliver Kapanen et Petteri Nurmi (Finlande) seront du tournoi pour représenter leur pays dans les prochaines semaines.

On peut croire que c’est une consigne du Canadien pour les choix de première ronde qui vont faire le saut chez les pros au Québec. Après tout, outre Guhle, Juraj Slafkovsky et Filip Mesar (qui pourrait bel et bien jouer à Laval l’an prochain) ne représenteront pas non plus leur pays – la Slovaquie.

Notons que l’autre choix de premier tour du CH qui est en âge d’y aller, Logan Mailloux, a peu joué dans les dernières années pour les raisons que l’on connait et il se remet d’une opération. Il n’allait certainement pas y aller à la base, mais de toute manière, il retournera dans la OHL l’an prochain, lui.

Pour le Canada, c’est une vilaine nouvelle puisque Guhle était le capitaine l’hiver dernier. Ceci dit, il n’est pas le seul gars qui a choisi – ou qui s’est fait imposer – le repos cet été puisque pas moins de neuf gars vont se reposer et ont cédé leur place.

Shane Wright, Xavier Bourgault et Mavrik Bourque sont d’autres absents notables.

Neuf gars sur 25, c’est plus du 1/3 des réguliers qui seront absents. Qu’importe la raison (repos, blessure, se dissocier de Hockey Canada), ça ne va pas aider le club dans sa quête vers une médaille d’or. Après tout, cet hiver, le Canada manquait déjà d’expérience

La bonne nouvelle, c’est que trois nouveaux Québécois vont quand même avoir leur chance en raison des absents chez Hockey Canada. Ce sont des nouveaux visages qui se placent les pieds.

On parle de Joshua Roy, évidemment, mais aussi de Nathan Gaucher et de William Dufour.

Évidemment, quand on regarde ça, c’est une excellente formation pour le Canada. Mais la question qu’on doit se poser, c’est si on est outillé pour battre les Américains dans les prochaines semaines.

Après tout, c’est ça, l’enjeu.

Et les Américains, eux, auront une formation assez similaire à celle de cet hiver – sauf chez les gardiens. Il y aura quelques absents, mais la défensive sera notamment assez similaire à celle d’il y a sept mois. Seuls Jake Sanderson et Scott Morrow (réserviste) ne reviendront pas.

Et à l’attaque, même si quelques morceaux seront absents (Tanner Dickerson, Matty Beniers, Chaz Lucius et le réserviste Ty Smilanic, qui appartient maintenant au CH), il n’en demeure pas moins que cette fois-ci, Thomas Bordeleau sera en mesure de porter les couleurs des États-Unis. C’est un GROS boost, ça.

Avec un Canada plus inexpérimenté, la Russie qui sera absente du tournoi et de gros morceaux européens qui seront absents, est-ce que les États-Unis se placent en bonne position pour gagner l’or?

Possiblement, oui.

En rafale

– Comme si on avait besoin d’une raison de plus pour le trouver inspirant.

– Patrice Brisebois aime le travail de Nick Suzuki. [TSN 690]

– Oui.

– Je ne sais pas pour vous, mais je n’ai pas les moyens de refuser un tel montant.

– Avis aux intéressés : ce soir, LIVE Facebook pour revenir sur la date limite des transactions au baseball.

PLUS DE NOUVELLES