C’est officiel, John Tortorella est embauché par les Flyers

Après que de nombreuses rumeurs aient circulé dans les derniers jours, c’est maintenant officiel: John Tortorella sera le prochain entraineur-chef des Flyers de Philadelphie.

C’est Kevin Weekes qui a d’abord rapporté cette nouvelle. Selon lui, Torts aurait paraphé un contrat de quatre ans d’une valeur de 4 millions $ par année. Par ailleurs, d’après Weekes, Bruce Cassidy, le nouveau coach à Vegas, aurait signé une entente de cinq ans d’une valeur de 4.5 millions $ par saison. 

Tortorella était analyste au réseau ESPN cette saison. Il avait obtenu ce poste après s’être fait mettre à la porte par les Blue Jackets de Columbus au terme de la saison 2021. Un gros contrat a été nécessaire pour le sortir de sa « retraite », mais les Flyers étaient très agressifs dans leur poursuite.  Comme rapporté par mon collègue Félix Forget hier, ils auraient d’ailleurs offert 7 millions $ par année à Barry Trotz, mais celui-ci aurait refusé l’offre.  

Bref, c’était une organisation désespérée.

Il remplacera donc l’entraineur par intérim Mike Yeo qui avait pris la place d’Alain Vigneault après que celui-ci se soit fait renvoyer en décembre dernier.

Tortorella aura énormément de pression sur lui puisque les Flyers veulent gagner maintenant. Ils ont connu énormément de déceptions dans les dernières saisons et le directeur général Chuck Fletcher a effectué beaucoup d’échanges dans le passé pour que le club soit compétitif maintenant.

Plusieurs de ceux-ci (acquisitions et signatures de Kevin Hayes et Rasmus Ristolainen), ont eu des résultats très questionnables. Plusieurs se demandent comment Fletcher a toujours son emploi. Il semble que cette année soit sa dernière chance.

Avec un pacte de quatre saisons en poche, Tortorella, lui, peut bien dormir. Il pourra installer son système et sa culture sans craindre de se faire remercier avant plusieurs années.

Le « fit » entre John Tortorella et la ville de Philadelphie semble parfait. C’est un entraineur intense de la vieille école qui n’a pas la langue dans sa poche. Il faut certainement s’attendre à plusieurs conférences de presse virales l’an prochain.

Mais est-ce que sa méthode est adaptée à la LNH d’aujourd’hui? Non. Ce n’est pas pour rien qu’il se soit fait chasser de Columbus. Sa façon de gérer les joueurs ne passe tout simplement pas avec les jeunes d’aujourd’hui.

D’ailleurs, voici ce qu’un joueur qui l’a eu comme entraineur pendant huit ans a eu à dire…

Alors, est-ce que cette embauche sera un succès? Probablement pas. Philadelphie compte sur plusieurs vétérans surpayés , comme Hayes et James Van Riemsdyk. Le jeune gardien Carter Hart lui, ne se développe tout simplement pas comme prévu. Aussi, l’équipe ne compte sur environ que 5 millions $ d’espace sous le plafond salarial en vue de la saison prochaine. Ce sera donc très difficile d’améliorer l’effectif.

Le scénario le plus probable dans la capitale de la Pennsylvanie serait que pour une troisième fois en quatre ans, l’équipe rate les séries et que Fletcher perde son emploi.

Le prochain directeur général serait alors pris avec peu de marge de manœuvre, une banque d’espoirs de mauvaise qualité et un vieil entraineur au caractère bouillant.

Au moins, Torts risque d’être très divertissant…

En rafale

– Absolument. Il faut s’attendre à une autre année difficile.

– À long terme, le Canadien sort définitivement gagnant de cet échange.

– Ce serait… spécial

– Suzuki, Edmundson ou Gallagher?

-Bonne nouvelle pour le Québécois

PLUS DE NOUVELLES