Ben Chiarot ne croit pas que remettre le Canadien sur les rails sera un long processus

C’est fait : Ben Chiarot est un membre des Panthers de la Floride. Le Canadien a trouvé son partenaire de danse idéal et le retour, clairement, faisait le bonheur de Kent Hughes, qui se cherchait un premier choix en 2023.

Chez les Panthers, on est content de pouvoir ajouter un peu de papier sablé. Le DG Bill Zito est fier de son coup parce que Chiarot est un guerrier.

On sait que Chiarot, qui ne rejoindra pas ses nouveaux coéquipiers tout de suite, est un joueur de location qui n’a pas fermé la porte à un retour à Montréal… mais on peut quand même douter de son retour en ville. Moi, je n’y crois pas vraiment.

Mais si le téléphone sonne, il écoutera.

Une raison qui peut donner des arguments à ceux qui croient à son retour, c’est le fait qu’il n’hésite pas à vanter l’organisation du Canadien. Jouer à Montréal était formidable, Nick Suzuki est un futur capitaine, j’ai tout aimé, etc.

Il a été élogieux, donc.

Et là, en marge de sa conférence de presse de départ, il en a rajouté : il croit que le CH est proche de recommencer à gagner.

À ses yeux, avec de bons ajouts (pas lui, visiblement) cet été et peut-être quelques jeunes qui prendront un step, il voit le Canadien rapidement redevenir compétitif et gagner sa part de matchs.

Ce qui lui permet de tenir de tels propos, c’est le fait que les dernières semaines ont démontré que le CH est meilleur que lors des premiers mois de la saison régulière. L’effet Martin St-Louis est bel et bien là. 

Je le trouve optimiste un brin, mais il n’a pas tort : il y a une certaine base. Cela dépendra aussi de la situation devant le filet, ceci dit.

On le reverra trois fois cette saison (dont deux fois au Centre Bell) et par la suite, il est difficile de dire où Chiarot jouera. Il commandera un gros salaire et il sera une pièce importante d’un club qui sera content de l’avoir.

Et à Montréal, on s’en souviendra comme un gars qui aura été le partenaire de Shea Weber jusqu’en finale de la Coupe.

PLUS DE NOUVELLES