Après un mois avec le Canadien, The Fourth Period voit déjà Evgenii Dadonov être échangé

Ce n’est plus un secret pour personne, la masse salariale du Canadien est beaucoup trop élevée (pour un club en reconstruction).

Malgré les départs de Shea Weber, Alexander Romanov et Jeff Petry dans le dernier mois, la situation salariale reste très précaire.

À la suite de la signature de Samuel Montembeault aujourd’hui, le Tricolore dispose d’un peu moins de 250 000 $ sous le plafond salarial et Kirby Dach doit encore être signé. 

Sans surprise, Kent Hughes cherche toujours à alléger sa masse salariale.

Et selon ce que rapporte The Fourth Period, Christian Dvorak, Mike Hoffman et Evgenii Dadonov pourraient tous être utilisés comme monnaie d’échange:

Les attaquants Christian Dvorak, Mike Hoffman et Evgenii Dadonov sont des joueurs qui pourraient être sur le point de partir et dont le nom fait surface sur le marché des échanges. Alors que des équipes cherchent à remédier à leurs problèmes offensifs cet été, l’un de ces joueurs pourrait combler un besoin pour un autre club et donner aux Canadiens une plus grande flexibilité au niveau du plafond.

Après avoir été acquis dans la transaction Shea Weber, Dadonov pourrait-il être échangé sans avoir disputé un seul match dans le bleu blanc rouge?

Lors de son acquisition, il y a un peu plus d’un mois, Hughes avait mentionné qu’il aimait le côté offensif que le mal aimé des Golden Knights pouvait apporter à l’équipe. Il parlait de lui comme un joueur qui pouvait aider le Canadien à court terme.

Alors, le directeur général est-il allé de paroles vides? Oui et non. 

À ce point-ci, Dadonov n’a aucune valeur sur le marché. Deux fois, Vegas a tenté de l’échanger contre le gros salaire d’un joueur retraité (ou blessé, c’est comme vous voulez). Le CH serait incapable de s’en départir sans prendre un autre gros salaire en retour, ce qui n’est pas l’objectif ici.

Mais il ne reste qu’une seule année au contrat de l’ailier. S’il connait un bon début de campagne à Montréal, il pourrait certainement être échangé ailleurs contre un choix au repêchage. De plus, Hughes pourrait alors retenir la moitié de son salaire sans problème, ce qui faciliterait une transaction potentielle.

Du côté de Hoffman, ces rumeurs ne sont pas nouvelles. En juin dernier, The Fourth Period avait aussi mentionné qu’il était disponible. 

Mais l’Ontarien sera très difficilement échangeable cette année. Il empochera 4.5 millions $ jusqu’en 2024 et sa réputation, ainsi que celle de sa femme, à l’extérieur de la patinoire, est mauvaise. À moins de se baigner dans la Fontaine de jouvence et de connaitre une superbe saison, il ne sera probablement pas échangé avant l’an prochain, tout juste avant que son contrat arrive à expiration.

En ce qui a trait à Dvorak, c’est un peu plus compliqué. Dans son cas, les rumeurs ne datent pas d’hier non plus. Son profil pourrait certainement intéresser plusieurs équipes, surtout dans l’Ouest, mais son départ laisserait un vide immense dans la ligne de centre à Montréal.

Kirby Dach n’est probablement pas encore prêt à pivoter le deuxième trio et outre lui, Suzuki et Dvorak, les centres se nomment Jake Evans, Nate Schnarr, Mitchell Stephens et Anthony Richard.

Bref, cela créerait un groupe de centres jeunes et sans profondeur. À moins d’aller chercher un autre joueur capable de pivoter un trio, comme Pierre-Luc Dubois, il serait fort surprenant que l’ancien des Coyotes soit sur son départ cet été.

En rafale

– Pour ceux qui veulent entendre Matheson demain

– Ce serait un honneur bien mérité.

– J’ai bien hâte de le suivre dans les prochaines années.

– Les Coyotes signent Cnnor Geekie.

– Il pourrait couter très cher à acquérir.

PLUS DE NOUVELLES