Andrei Vasilevskiy a accordé trois buts ou plus à 18 reprises cette saison

Dans les deux premiers matchs de sa série face au Lightning, le Canadien a pu témoigner des performances sensationnelles d’Andrei Vasilevskiy. Le cerbère russe a frustré les Montréalais à maintes reprises, lui qui n’a accordé que deux buts depuis le début de la série.

En ce moment, il est le meilleur gardien de cette finale.

Vasy est tout un portier, mais malgré tout, le CH ne doit pas penser qu’il est imbattable. Il semble tellement en confiance et il prend de la place devant la cage des siens, c’est vrai, mais il est humain.

La preuve? En 42 matchs cette saison, le gardien du Lightning a accordé au moins trois buts à 18 reprises.

La clé pour le CH ce soir, c’est d’attaquer Vasilevskiy. S’il veut l’emporter, il doit le sortir de sa zone et il doit diriger des rondelles au filet. On l’a vu dans le match #2, il n’est pas à l’abri d’être déjoué par un tir anodin.

En fait, il semble être meilleur contre « le tir parfait » que contre des tirs moins « dangereux », mais qu’il n’a pas vu venir.

Hier soir, mon collègue William Thériault vous rapportait (avec raison) que le mur Vasilevskiy ne sera pas facile à percer. La recette n’est pas aussi simple que de simplement diriger des rondelles au filet. Or, s’il est capable de le déranger, de bloquer sa vue et de le surprendre avec des tirs qu’il n’a pas le temps d’anticiper, il se donne au moins la chance de le faire.

Carey Price n’est peut-être pas au sommet de sa forme présentement, mais ça ne change pas grand chose si l’équipe devant lui n’arrive pas à lui donner un minimum de support. Un but par match, ce n’est pas assez face à une équipe qui compte sur Nikita Kucherov, Brayden Point et Steven Stamkos (entre autres).

Des gars comme Brendan Gallagher, Josh Anderson et Corey Perry doivent aller au filet et créer des lignes de tirs, tandis que les marqueurs comme Cole Caufield et Tyler Toffoli ne doivent pas laisser le Russe « entrer dans leurs têtes ».

Si le CH réussit cela, Carey Price s’occupera du reste. J’en suis convaincu.

PLUS DE NOUVELLES