Vegas aurait 7 fois plus de chances de remporter la Coupe Stanley que Montréal

Ce sera Vegas, et non Denver. Encore une fois, la meilleure équipe en saison régulière ne boira pas dans la Coupe Stanley.

Ce seront Pacioretty, Stone, Pietrangelo, Marchessault, Tuch, Smith, Theodore, Martinez, Carrier et Fleury. Et non MacKinnon, Rantanen, Landeskog, Makar, Girard, Grubauer et compagnie.

Ce sera le Nevada, et non le Colorado.

Ce seront quatre Québécois (vs un seul chez le Canadien). Fleury, Marchessault, Carrier et Roy.

Et ce sera une autre série où le Canadien sera grandement négligé… face à l’équipe hautement favorite pour remporter la Coupe Stanley désormais!

Certains osent même y aller de cotes avantageant 10 fois les Golden Knights sur le Canadien.

Oui, on a réussi à échapper au talent brut de Nathan MacKinnon et compagnie, mais on n’est pas sorti de l’auberge (à la Jean Perron) pour autant.

Les Golden Knights ont terminé la saison avec 82 points en 56 rencontres, soit à égalité avec l’Avalanche au premier rang du classement général de la LNH. Ils ont remporté 40 de leurs 56 matchs en saison régulière, soit le plus haut total du circuit Bettman. Pour vous donner une idée, le CH en a gagné 24, lui, soit presque la moitié.

Les Golden Knights sont ceux qui ont accordé le moins de buts durant la campagne (124). Le CH en a accordé 168, lui.

Ils n’ont perdu que sept matchs sur 28 à domicile.

Les Golden Knigths patinent, frappent, produisent et défendent. Et ils possèdent de l’expérience. Ils savent comment gagner.

Ils n’ont aucune faiblesse apparente. Ils ressemblent beaucoup au Canadien que l’on voit depuis deux semaines, en version plus plus. Si le Canadien parvient à vaincre les Knights, ce sera par des pointages serrés à mon avis.

Puisque la série ne s’ouvrira que lundi soir prochain et qu’ils sont déjà à Vegas, eux, les joueurs des Knights auront aussi quelques jours pour se reposer et faire le plein d’énergie. Ils joueront avec un certain momentum, ayant remporté leurs quatre derniers matchs après en avoir échappé deux d’entre de jeu. Le CH a remporté ses sept dernières parties, lui.

Les Golden Kinghts représenteront la première équipe non-canadienne que le Canadien affrontera en plus de 15 mois. Et les Montréalais le feront devant un aréna rempli.

Et pas n’importe quel aréna rempli… celui où l’ambiance est la meilleure à travers toute la LNH! Les Québécois risquent de pogner de quoi en voyant les gens de retour à la normale à Vegas alors qu’ici, on déconfine à pas de tortue.

Max Pacioretty jouera avec la motivation supplémentaire de faire mal à Marc Bergevin et à son ancienne équipe. Pacioretty a inscrit 27 points en 30 matchs éliminatoires depuis qu’il s’est joint aux Golden Knights.

Tomas Tatar Nick Suzuki tentera quant à lui de prouver à son ancienne équipe qu’elle n’aurait pas dû le sacrifier afin de mettre la main sur Pacioretty.

Mark Stone se remémorera la rivalité Montréal – Ottawa pour tenter d’éliminer le CH. Qui ne se souvient pas de son épisode de micro-fracture?

Les Golden Knights n’ont peut-être pas de supervedettes, mais ils peuvent compter sur un top quatre défensif extrêmement efficace en Martinez, Pietrangelo, McNabb et Theodore. Martinez et Pietrangelo ont déjà remporté la Coupe Stanley d’ailleurs…

Leur attaque est équilibrée et Ryan Reaves a ce don de rentrer dans la tête des équipes qui n’ont pas de goons.

Et que dire de Marc-André Fleury? Il est actuellement le gardien possédant la meilleure moyenne de buts alloués des quatre équipes toujours en vie. Carey Price? Celui qui possède le meilleur pourcentage d’efficacité.

Non, Robin Lehner n’aura pas droit au premier départ de la série cette fois…

On dit souvent que les joueurs n’ont pas besoin de motivation supplémentaire en demi-finale de la Coupe Stanley… qu’ils sont déjà au top de l’échelle de la motivation…

Mais vous pouvez être certains que Fleury, Marchessault, Carrier et Roy y resteront (au top de l’échelle de la motivation).

Il faut s’attendre à voir le Tricolore échapper au moins l’un des deux matchs à Vegas. Il est dû pour en perdre une… la foule lui jouera dans la tête… les Golden Knights sont excellents…

Bref, il faut surtout espérer voir le CH rentrer à Montréal avec une série égale 1 à 1, et non à 0-2. S’il y parvient, tout sera possible par la suite.

Le Canadien sera privé de Jonathan Drouin et peut-être de Jeff Petry pour entamer la série. Les Knights, eux, devront se débrouiller sans Tomas Nosek et Peyton Krebs.

À noter que trois des quatre demi-finalistes actuels sont les mêmes que l’été dernier dans les bulles : Vegas, Tampa Bay et Toronto NY Islanders. Le CH remplace cette fois les Stars… qui comptaient sur Corey Perry, rappelons-le.

PLUS DE NOUVELLES