Un scénario de séries à huit équipes pourrait être envisagé

S’il y a bien quelque chose qui est clair, c’est que Gary Bettman fera tout pour terminer la saison en cours. Pourquoi? Parce qu’il reste principalement des matchs de séries, là où les joueurs ne sont pas payés, mais là où les possibilités de revenus sont importantes.

Et au sein d’une LNH qui pourrait perdre beaucoup au niveau monétaire en jouant à huis clos, ça vaut de l’or. Après tout, comme le souligne Donald Trump, même si les fans reviennent progressivement, cela commencera sans aucun fan.

Il faut aussi mentionner que le fait que la LNH n’ait (probablement) pas des assurances contre une pandémie comme celle de la COVID-19 explique aussi le fait que la LNH veuille finir la saison. Sinon, probablement que la page aurait déjà été tournée.

Parce que les pertes de la LNH doivent être minimisées le plus possible, la LNH tentera de disputer les matchs de séries. Et s’il faut, il est clair que plusieurs scénarios différents seront envisagés.

Par exemple, selon Ray Lalonde, l’idée de faire jouer huit équipes seulement au besoin est sur la table. Si la LNH reprend trop tard et ne veut pas trop hypothéquer sa saison 2020-21, c’est là que l’idée de tenir des séries condensées pourrait être la plus logique.

En plus, ce serait plus simple de condenser les équipes parce qu’il y aurait moins de gens dans la « bulle » de la LNH.

Évidemment, peu importe le scénario, les joueurs voudront tout faire pour gagner. Comme le souligne Max Pacioretty, les gars seront reposés et auront faim. Voilà une autre raison pour Bettman de vouloir relancer les séries. Cela pourrait donner un bon show et aider la cause de la ligue.

N’oubliez pas que la LNH veut absolument jouer 82 matchs l’an prochain. Ça pèse dans la balance, ça aussi… et c’est ce qui pourrait ultimement mener aux séries condensées (au besoin).

Tout cela est bien beau, mais il n’en demeure pas moins qu’il y a bien des étapes à passer avant de crier victoire. Pour y arriver, Justin Trudeau et Gary Bettman ont d’ailleurs un petit meeting qui est planifié.

Le sujet à l’ordre du jour? La manière de tester les joueurs.

Il ne faut pas oublier que la NFL n’a aucune équipe au Canada et que la NBA et la MLB n’ont que Toronto à gérer. Pour ce qui est de la LNH, la plupart des plus gros marchés de la ligue sont au Canada, ce qui rend l’implication de Justin Trudeau plus essentielle.

Cela pourrait donner une meilleure idée au commissaire par rapport à un retour des activités et par rapport aux scénarios à envisager.

PLUS DE NOUVELLES