Tortorella aurait demandé à ce que toutes les images de Dubois soient retirées de l’aréna

La situation déjà toxique entre Pierre-Luc Dubois a atteint un tout autre niveau de toxicité hier soir, alors que le jeune Québécois a été cloué au banc après avoir fourni TRÈS peu d’effort lors de son cinquième shift de la rencontre. Ça lui a pris 10 secondes pour se rendre au banc, alors qu’il était en fond de territoire offensif. 10 secondes!

Dubois a ensuite passé les deux dernières périodes sans embarquer sur la patinoire, terminant son match avec seulement 3:55 de temps de glace.

D’un côté, on peut comprendre John Tortorella de ne pas accepter un effort aussi petit de la part de son premier joueur de centre. On peut le comprendre de blâmer Dubois pour ce qui s’est passé hier.

Mais le malaise dure depuis des mois. On ne peut pas regarder seulement ce qui s’est passé hier sans prendre en considération tous les événements antérieurs entre les deux hommes. Du moins, ceux que l’on connaît…

Est-ce vraiment correct de voir un gars de 62 ans bully un jeune de 22 ans de la sorte en public, en lien avec son travail?

Mike Babcock? Bill Peters? Sommes-nous en présence d’une telle histoire présentement? Si oui, pourquoi est-ce que c’est encore accepté en 2021? Pourquoi personne intervient?

J’ai beau lire à gauche et à droite que Tortorella n’est pas LA raison directe pour laquelle Dubois souhaite quitter Columbus, reste que le coach des Blue Jackets n’est certes pas dans la colonne des plus lorsque Dubois évalue sa situation professionnelle.

Panarin, Bobrovsky, Duchene, Dubois… Qu’ont-ils tous contre Columbus?

Les coéquipiers de Dubois semblent aussi commencer à en avoir marre de la distraction qu’il est devenu (même s’il disait souhaiter ne pas en être une lors du camp). On peut les comprendre.

Selon Kevin Dubé du Journal de Québec, John Tortorella aurait demandé au cours des dernières semaines à ce que toutes les images de Pierre-Luc Dubois soient retirées du Nationwide Arena, le domicile de l’équipe. Dubois et les entraîneurs de l’équipe ne se parleraient presque plus. Il n’a pas discuté avec les médias hier, mais on s’attend à ce qu’il prenne la parole après l’entraînement d’aujourd’hui (prévu pour midi). Ça pourrait donner quelque chose de (très) laid!

Jarmo Kekalainen doit à tout prix régler ce dossier épineux rapidement. Il doit choisir entre Dubois et Tortorella (si Dubois accepterait de rester sans Torts, bien sûr, ce qui est loin d’être acquis).

Selon Pierre LeBrun, quelques équipes reviendront à la charge au cours des prochaines heures.

Est-ce que le mauvais timing (quarantaines liées à la COVID-19 et plafond salarial fixe) pourra tout de même permettre aux Blue Jackets de compléter une transaction? On l’espère pour tout le monde.

Rappelons que le CH n’a pas l’espace comptable nécessaire pour accueillir le salaire de Dubois, à moins de sacrifier Danault et Tatar ou Byron. Mauvais timing pour Marc Bergevin…

Les Blue Jackets n’ont qu’une victoire en cinq matchs depuis le début de la campagne (1-2-2). #ÇaVaMalEnOhio

PLUS DE NOUVELLES