betgrw

Surveillons si Cole Caufield sera (encore) séparé de Nick Suzuki à l’entraînement

Nick Suzuki ne connaît pas le début de saison espéré. Le capitaine du Canadien est sans doute au courant puisqu’il a sûrement de hautes attentes en vue de la saison 2023-2024.

Et s’il ne le sait pas, il n’a qu’à écouter ce que son entraîneur avait à dire sur le sujet.

Évidemment, la blessure de Kirby Dach n’aide pas, tout comme l’indiscipline de son club. Il est forcément appelé à jouer pas mal plus sur les unités spéciales, ce qui augmente son temps de jeu en infériorité numérique – et dans sa zone.

Un peu comme l’an passé, donc.

Tout ça pour dire que la question sur la table, en ce moment, est la suivante : est-ce que le Canadien doit songer à séparer Nick Suzuki et Cole Caufield, deux gars qui sont habitués de jouer ensemble?

La question était plus simple quand Kirby Dach, un superbe passeur, était encore là, mais bon. Martin St-Louis l’a dit : des trios de la LNH, c’est souvent appelé à changer.

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’hier, à l’entraînement, le Canadien n’avait pas forcément de trios établis, mais qu’à la toute fin, on a quand même vu des essais de la part de l’entraîneur.

Et les deux vedettes n’étaient pas sur le même trio.

Est-ce que c’est simplement un message? Est-ce que ce sera encore le cas aujourd’hui en marge de l’entraînement? Il est difficile de le dire à ce point-ci puisque le match de demain est encore loin.

Mais il n’en demeure pas moins qu’en fin d’entraînement hier, tel que rapporté par Martin McGuire au 98.5 FM, le Canadien de Montréal a essayé les combinaisons suivantes.

Caufield – Monahan – Anderson
Harvey-Pinard – Suzuki – Gallagher
Pearson – Newhook – Slafkovsky
Pezzetta – Evans – Ylönen

De plus en plus, séparer le #14 et le #22 est une idée qui fait son chemin.

Après tout, comme l’ont dit Arpon Basu et Stéphane Waite hier à la radio, leur jeu ensemble n’est présentement pas optimal. Les gars sont prévisibles (surtout à cinq contre quatre, devrais-je ajouter) et ils sont trop souvent dans leur zone.

Mais est-ce qu’il faut les séparer juste pour les séparer?

J’aime bien l’idée de voir Sean Monahan aux côtés de Caufield, mais je n’aime pas vraiment que Brendan Gallagher soit sur le trio du capitaine. Il n’avance plus vraiment, Gally… et j’espère que l’expérience de l’entraînement ne se transposera pas durant le match de demain.

Clairement, avec Rafaël Harvey-Pinard en plus, ce trio-là n’est pas le plus rapide. Le top-6 en général, de la façon dont il a été présenté hier, n’est vraiment pas assez rapide.

Je ne suis vraiment pas le plus grand fan de Jesse Ylönen, mais ne cadrerait-il pas mieux, dans un brassage de cartes de la sorte, sur un plus gros trio? Ça permettrait aussi à Gallagher de jouer plus bas, évidemment.

Mais bon. En ce moment, peu importe la raison, le CH n’a pas bien le choix de simplement brasser sa salade de fruits puisqu’il ne peut pas rester les bras croisés, mais il ne peut pas ajouter de nouveaux ingrédients non plus.

En fait, ce n’est pas vrai : il peut changer de gardien et mettre Jake Allen devant le filet. Parce que non, je ne crois pas que Cayden Primeau sera en uniforme en vue du match de demain.

À part Primeau, le CH n’a pas d’extra. Si on prend pour acquis que Kaiden Guhle ne pourra pas jouer samedi, on se retrouve avec trois gardiens et deux blessés (incluant Kirby Dach) au sein de l’alignement de 23 joueurs. #PasDeFlexibilité

C’est donc dire que si aucun rappel n’a lieu demain (avant le match du CH de samedi et après le match du Rocket de ce soir), les 12 mêmes attaquants qui ont affronté le Wild joueront et Justin Barron prendra la place de Kaiden Guhle.

Il n’y a pas d’autres options et un rappel n’est pas forcément attendu.

Éventuellement, (au moins) un rappel aura lieu, mais présentement, rien ne semble presser chez le Canadien. Et j’ai bien hâte de voir si Joel Armia ou Joshua Roy seront les premiers sur la liste.

Je ne sais pas quel est le plan du Canadien concernant Armia, mais je sais que Jean-François Houle a parlé du fait qu’il croit qu’en ce moment, Roy a avantage à jouer de grosses minutes à Laval.

Stephens est un centre qui a de l’expérience dans la LNH. Si jamais St-Louis veut envoyer Alex Newhook (ou même Sean Monahan, pour jouer avec le capitaine) à l’aile avant le retour de Christian Dvorak, Stephens pourrait être une option.

Ce n’est pas une option sexy, mais…

On dirait que si j’avais à mettre un 2$ sur un joueur rappelé sous peu (si ça arrive), je le mettrais sur Stephens. Il permettrait aux jeunes du Rocket de continuer de s’acheter du temps en bas.

Et c’est pour ça que si un défenseur doit être rappelé, un Gustav Lindstrom pourrait être choisi avant un Mattias Norlinder, un Logan Mailloux ou même un William Trudeau, par exemple.

Mais ça, ce n’est pas pour tout de suite.

PLUS DE NOUVELLES