Stéphane Waite croit qu’il ne serait pas difficile de convaincre Jeff Petry de rester

Les gens ne s’entendent pas tous sur la valeur de Jeff Petry. A-t-il encore une bonne valeur sur le marché des transactions, lui qui connait une saison désastreuse, qui possède encore trois années de contrat à un salaire annuel moyen de 6,25 millions $ et qui a 34 ans?

En même, ses quatre dernières saisons ont été ses meilleures en carrière dans la LNH et le printemps dernier, il était excellent en playoffs.

Mais que l’on s’entende ou non sur sa valeur, pas mal tout le monde est d’accord pour dire une chose : Jeff Petry est actuellement disponible et la meilleure solution pour tout le monde d’impliqué serait de l’échanger relativement rapidement (si les offres reçues ont du sens).

Tout le monde sauf peut-être Jérémie Rainville et Stéphane Waite, tel que nous le rapporte ce matin le collègue J-B Gagné…

Rainville, Waite, Guillaume Lefrançois et Mikaël Lalancette ont récemment enregistré l’épisode 29 du balado Sortie de Zone. Et disons que Rainville et Waite y ont lancé des propos qui vont à l’opposé de tout ce que l’on peut entendre sur Jeff Petry généralement.

« Est-ce qu’on peut arriver à le convaincre, convaincre sa famille de rester avec le Canadien ou c’est carrément cassé, fini selon toi. » – Jérémie Rainville à Stéphane Waite

« Je ne crois pas que ce soit très difficile, à le convaincre de rester, surtout que je le sais que sa famille, sa femme, adore Montréal. » – Stéphane Waite

Waite, qui connait bien Petry, a tenu à indiquer que si la famille Petry était malheureuse à Montréal, c’était possiblement en fonction du contexte de la COVID-19, et non de la ville elle-même.

Puisque l’on semble vouloir sortir pour de bon de cette ère COVID, est-ce que l’on devrait espérer voir les Petry se réconcilier avec le système de santé du Québec?

Rappelons que toute la famille sauf Jeff a déménagé au Michigan durant les fêtes. Aussi, Madame Petry attend un quatrième garçon qui devrait naître au début de l’été.

Mais Petry aurait officiellement demandé au Canadien de l’échanger en décembre dernier. Est-ce aussi facile à réparer que ne le croit Waite, tout ça? Pas sûr…

À noter que Stéphane Waite fait partie de ceux qui croient que la valeur de Jeff Petry est encore très bonne sur le marché des transactions. De bons défenseurs droitiers capables de faire ce que Petry a fait au cours des dernières années, ça se monnaye encore, selon l’ancien entraîneur des gardiens de but du Canadien.

Si la valeur de Petry est bonne sur le marché – que parce que le Canadien s’enligne vers un reset/rebuild -, pourquoi tenter de convaincre Jeff Petry de rester jouer dans une ville qui ne rend pas sa famille heureuse?

Non, je ne tenterais pas de convaincre Petry de quoi que ce soit, personnellement…

PLUS DE NOUVELLES