Simon « Snake » Boisvert a offert ses services au Canadien

Vous connaissez tous Simon « Snake » Boisvert, right?

Si ce n’est pas le cas, sachez qu’il est un gars qui s’est fait connaître il y a une dizaine d’années via le (feu) blogue de Mathias Brunet sur le site de La Presse. Ça lui a même valu un emploi de recruteur pour une équipe de la LHJMQ.

Boisvert s’est fait un nom en y allant d’analyses et de prévisions qui sortaient du lot lorsque venait le temps de parler des jeunes espoirs de la LNH. Parfois, il avait raison de penser différemment des autres, mais d’autres, non. Un peu comme Craig Button chez TSN, on ne pourra jamais reprocher à Simon Boisvert de penser comme tout le monde et d’avoir peur de sortir des sentiers battus.

Le Snake, comme il aime se faire appeler, avait vu juste avec les sélections de Quinn Hughes, Filip Forsberg et Tim Stutzle…

Si seulement le Canadien l’avait écouté ces années-là. #Galchenyuk #Kotkaniemi

Il avait aussi suggéré aux équipes de repêcher Cale Makar avant Nico Hischier et Nolan Patric en 2017.

Mais il a aussi surestimé le potentiel de Tyson Jost, Valeri Nichushkin et Michael Dal Colle.

Boisvert est aujourd’hui traducteur et cinéaste indépendant. Par contre, il a récemment offert ses services à la nouvelle administration du Canadien… et au moins un individu de renom l’aurait recommandé à Kent Hughes selon Nicolas Clouter (TVA Sports).

Est-ce que Kent Hughes osera embaucher un gars comme Simon Boisvert, qui n’a pas beaucoup d’expérience? Il a osé embaucher un coach comme Martin St-Louis, alors peut-être que oui…

Sinon, osera-t-il au moins le rencontrer?

La nouvelle administration souhaitera probablement embaucher de nouveaux visages dans le département du recrutement. Il est difficile de croire que tout le staff de Marc Bergevin et Trevor Timmins survivra à l’été 2022…

Par contre, Boisvert ne fait pas partie de la gang de Boston ou de New York… et il préférerait avoir un rôle de consultant, plutôt qu’un emploi de recruteur qui doit se déplacer aux quatre coins de la LHJMQ et constamment remplir des rapports.

Bref, Boisvert aimerait avoir un emploi qui ressemble à celui de Vincent Lecavalier, mais surtout en ce qui concerne les jeunes espoirs.

En terminant son entretien avec Nicolas Clouter, Boisvert s’est permis quelques pointes à l’endroit de Marc Bergevin.

« Hughes a fait du mieux qu’il pouvait avec la situation qu’on lui a donnée. Bergevin, on dirait qu’il a volontairement fait du dommage à la maison avant de partir. C’est quoi cette affaire-là, donner des six ans et des sept ans à des Anderson, Gallagher, Petry et compagnie? » – Simon Boisvert

Je ne crois pas que ce soit le genre de sortie qui l’aidera à se trouver un emploi dans le très traditionnel et conservateur monde de la LNH. Même s’il a raison avec une telle affirmation, on préfère souvent embaucher des gens qui ne font pas ce genre de déclaration-là. Des gens qui n’attirent pas trop l’attention et qui ne sont pas d’une telle franchise avec les médias…

Rappelons que Simon Boisvert voit présentement Conor Geekie comme étant le meilleur espoir de cette cuvée 2022.

PLUS DE NOUVELLES