« Si Rem Pitlick ne reçoit pas d’offre d’ici lundi, il est parti »

Le repêchage est passé, mais les jours stressants pour Kent Hughes ne font que commencer. Premièrement, il devra soumettre à tous ses joueurs autonomes avec restriction une offre qualificative lundi sinon ils deviendront agents libres sans restrictions.

De ce lot, il y a Kirby Dach, Rem Pitlick, Samuel Montembeault, Michael Pezzetta et Kale Clague. Seul Dach n’est pas admissible à l’arbitrage.

Puis deux jours plus tard, l’ouverture du marché des joueurs autonomes se mettra en branle et comme l’a mentionné mon collègue, Maxime Truman, ce matin, deux, trois vétérans risquent d’être signés par Kent Hughes.

Mais celui que nous devons absolument signer, c’est Rem Pitlick, qui a connu une belle saison en 2021-2022.

Renaud Lavoie pense que si l’attaquant ne s’entend pas avec le CH d’ici lundi, il est parti.

S’il n’est pas en mesure de s’entendre avec les Canadiens d’ici lundi, mon impression c’est qu’il sera tout simplement laissé de côté par l’organisation et qu’il ne recevra pas d’offre qualificative. – Renaud Lavoie

Pitlick est admissible à l’arbitrage. Les chances que Montréal le perd sont donc minces, mais ne sait-on jamais.

Le journaliste de TVA Sports n’exclut pas la possibilité que les deux camps s’entendent d’ici là, toutefois.

Comme je l’ai mentionné, Pitlick a connu une belle saison, autant au Minnesota qu’à Montréal. En 66 matchs, il a récolté 37 points, dont 26 avec le Tricolore. Celui qui gagnait moins d’un million de dollars en 2021-2022 bénéficiera d’une belle augmentation salariale en 2022-2023. La question est : « est-ce que ça sera à Montréal? »

En rafale

– Ça y est.

– La Coupe est au Québec.

– Ça le mérite d’être clair.

– Greg Norman ignoré.

PLUS DE NOUVELLES