Si la tendance se maintient, Evgenii Dadonov aura moins de 10 points cette saison

Depuis le début de la saison, le Canadien est bon. Ce n’était pas exactement attendu avec l’alignement qui était présenté sur la glace.

Mais malgré tout, il y a quelques déceptions puisque certains joueurs doivent en donner plus. Du lot, on peut penser à Jake Allen, à Jake Evans ou même à Brendan Gallagher.

Mais en tête de liste, il y a Evgenii Dadonov, un gars qui n’est pas sur le point de se faire appeler le sauveur de l’équipe.

Le Russe, qui a été acquis simplement pour sortir (le contrat de) Shea Weber des livres comptables, ne l’a pas facile. Il sait qu’il est là pour boucher un trou pendant un an et il sait que les Knights de Vegas ne voulaient vraiment plus de lui.

Il ne doit pas jouer avec un excès de confiance.

Mais quand même : depuis le début de la saison, il fait parler de lui pour les mauvaises raisons seulement. Que ce soit en raison de son virus ou de ses performances, il ne livre pas la marchandise.

En ce quart de saison, on doit regarder son but et sa passe en 17 matchs et réaliser que l’attaquant n’a jamais été perçu comme un sauveur à Montréal, mais qu’il déçoit quand même pas mal.

Personne ne s’attendait à voir le gars qui a marqué 70 points en 2018-2019, mais quand même : Evgenii Dadonov ne remplit pas du tout les attentes placées en lui, et ce, même si elles étaient petites.

Deux points en 17 matchs, c’est un rythme de 9.65 points sur 82 matchs. On parle d’un chiffre « boosté aux stéroïdes » par rapport à sa moyenne de 9.18 points sur 78 matchs, lui qui a raté quatre matchs cette saison.

Dans les deux cas, c’est sous la barre des 10. C’est trop peu puisque pour un pointeur de sa trempe et c’est bien peu pour un gars qui continue d’avoir sa chance sur le top-6 du club.

Le vrai problème, c’est que présentement, le Canadien n’a aucun outil pour le refiler aux autres équipes. Que ce soit à la moitié ou au quart de son salaire, qui voudra un gars qui ne fait rien sur la glace quand il ne marque pas… et qui ne marque pas?

On sait que Kent Hughes aime donner de la valeur marchande à ses gars et présentement, trois de ses joueurs de location (Paul Byron, Jonathan Drouin et Dadonov) n’en ont pas. Il doit espérer que Sean Monahan pourra rester en santé, n’est-ce pas?

PLUS DE NOUVELLES