Si Connor Bedard est repêché par le Canadien, Joshua Roy aimerait bien jouer sur son trio

Lorsque Joshua Roy a vu son numéro 9 et le 16 de Connor Bedard vis-à-vis sur la feuille des trios accrochée dans le vestiaire d’Équipe Canada junior, il était très heureux.

Ce n’est pas tous les jours qu’on peut jouer avec un gars comme Connor Bedard et Roy en est conscient. C’est pour cette raison qu’il a profité au maximum de cette chance en or. Évidemment, le Québécois n’a pas volé sa place. Oui, de jouer avec Bedard peut aider à booster tes statistiques personnelles, mais l’espoir du Canadien a très bien fait. Il est toujours sur un nuage au moment d’écrire ces lignes, d’ailleurs.

Il a été nommé l’un des trois meilleurs joueurs de l’équipe après la victoire contre les États-Unis.

Comme tous les partisans du Canadien, Joshua Roy est conscient que l’équipe a une chance de repêcher son partenaire de trio. Même lui soutient qu’il a de quoi faire rêver.

Le protégé du Phoenix de Sherbrooke, qui compte 43 points en 26 matchs cette saison, voudrait bien jouer avec Bedard à Montréal si ce dernier est sélectionné par l’équipe au prochain repêchage.

Ce n’est pas toujours facile de produire aux côtés d’une super vedette, mais Roy l’a fait, lui, et il est le premier à avouer que jouer avec Bedard peut être un brin mêlant.

Selon lui, non seulement le jeune homme de 17 ans est difficile à défendre, mais ses partenaires de trio doivent absolument être patients et être alerte sur la patinoire, car ils peuvent facilement être mêlés, aussi.

À quelques reprises au CMJ, j’ai vu Bedard garder la rondelle plus longtemps. Ce n’est pas parce qu’il est un mangeux de pucks, mais bien parce qu’il est confiant en ses moyens et qu’il attend le moment parfait pour soit tirer ou passer la rondelle.

C’est rare qu’un joueur de sa trempe est disponible à un repêchage et le voir à Montréal ne rendrait pas seulement Joshua Roy heureux…

En rafale

– Un arbitre se fait expulser d’un match U16 féminin parce qu’il est saoul. [H&L]

– Avec raison.

– Dustin Wolf : le gardien d’avenir du CH? [GHG]

– Saison à oublier à Chicago.

– Le Rocket est en action ce soir.

 

PLUS DE NOUVELLES