Si Brendan Gallagher est échangé, Los Angeles est une destination qui a du sens

Brendan Gallagher en est à sa dixième saison dans la LNH, toutes avec le Canadien. L’ancien choix de cinquième ronde a travaillé fort pour atteindre la LNH et il a toujours joué avec une intensité très élevée.

Toutefois, le CH ne connaît pas une bonne campagne, et alors que l’idée d’une reconstruction fait du chemin, celle d’échanger Gallagher en fait, elle aussi. Gally a affirmé dans les dernières semaines qu’il veut jouer pour une équipe gagnante et on sent qu’il ne lui reste pas 10 autres années de hockey dans le corps.

Plus tôt aujourd’hui, Tony Marinaro y a été d’une idée que je trouve fort intéressante sur son compte Twitter : si jamais le CH décide d’échanger le #11, pourquoi ne pas regarder du côté des Kings pour le faire?

Après tout, il pourrait ainsi renouer avec Marc Bergevin (qui l’aime beaucoup) et avec son bon ami Phillip Danault. Je ne sais pas si Bergevin sera avec les Kings assez longtemps pour influencer une telle décision, mais c’est à considérer.

De plus, Gallagher pourrait « remplacer » Dustin Brown à Los Angeles. Le vétéran en est à la dernière année d’un contrat qui lui permettait de toucher un peu moins de six millions $ par année et il pourrait envisager la retraite. Avec Gally, les Kings iraient chercher cet élément de leadership avec un peu plus de potentiel offensif que ce que Brown offre présentement.

Parce que même s’il a ralenti, Gallagher était sur un rythme de 30 buts par année pour les quatre saisons précédentes. Je ne sais pas s’il a encore ce rythme en lui, mais le jumeler à nouveau avec Danault le placerait dans les meilleurs conditions possibles pour inscrire une vingtaine de buts par année à court terme.

Je ne sais pas si les Kings auraient un intérêt à le faire. Je ne sais pas si le CH aurait un intérêt à le faire. Je ne sais pas si Gallagher aurait un intérêt à quitter une équipe et une ville qu’il aime.

Ce que je sais, toutefois, c’est que Gallagher doit être consulté avant de prendre une telle décision. Au-delà de sa clause de non-mouvement, il a tellement offert de gros services au CH qu’il mérite de décider où il veut aller. Et s’il veut rester pour être un mentor dans les prochaines années, ce n’est pas une mauvaise idée non plus.

Il attire toutefois beaucoup d’attention de la part des autres organisations de la LNH (particulièrement les Oilers) selon un membre du personnel exécutif d’une autre équipe (qui demeure anonyme, évidemment).

La valeur de Gallagher semble assez floue, si bien que je ne veux pas m’avancer dans de potentiels retours pour une telle transaction. Est-ce que le CH aurait à retenir du salaire si Gally est échangé? Ça, c’est possible.

On verra donc si cette idée embryonnaire se développera en quelque chose de plus tangible dans les prochaines semaines, mais c’est quelque chose à considérer.

PLUS DE NOUVELLES