Shane Wright semblait amer de ne pas avoir été sélectionné par le CH

Le présumé premier choix du repêchage, Shane Wright, a non seulement été ignoré par le Canadien de Montréal (qui lui a sélectionné Juraj Slafkovsky), mais il a également glissé de deux autres rangs pour finalement être repêché par le Kraken de Seattle au quatrième rang.

Wright semblait assez abasourdi de voir son nom descendre un rang après l’autre.

Il faut tout de même mentionner le beau geste de Wright lorsqu’il a donné une bonne accolade à Juraj Slafkovsky après que ce dernier ait été sélectionné au premier rang par le Tricolore.

En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’il s’est assuré de montrer aux dirigeants du CH qu’il n’avait pas apprécié le fait de ne pas être sélectionné au premier rang.

En effet, tout de suite après avoir posé pour sa photo avec Gary Bettman sur la scène, Wright a dirigé son regard vers la table du Canadien de Montréal, et disons que ce n’était pas un regard amical, loin de là.

Il a carrément foudroyé du regard Kent Hughes et son équipe.

Si vous doutez que ce regard était dirigé vers la table du CH, dîtes-vous que Shane Wright lui-même a « liké » une publication Instagram montrant une vidéo de son regard.

(Crédit: Screenshot/HockeyCollective Instagram)

Wright n’a donc clairement pas digéré le fait de ne pas avoir été sélectionné par le Tricolore au premier rang.

En entrevue après sa sélection, le centre ontarien a affirmé qu’il se rappellera des équipes qui ont passé leur tour sur son nom.

La traduction la plus simple pour « having a chip on my shoulder » serait simplement d’avoir une attitude frustrée/déçue accompagnée d’un sentiment d’injustice.

Wright cherchera donc clairement à faire regretter au CH leur choix.

PLUS DE NOUVELLES