Seulement 208 000 personnes (en moyenne à la minute) ont regardé le match d’hier

La semaine dernière, au lendemain d’un match contre les Bruins de Boston à une heure idéale (19h), mon collègue Maxime Truman vous rapportait que les cotes d’écoute du match avaient été tout simplement désastreuses : seulement 282 000 personnes (en moyenne) avaient écouté la joute.

Évidemment, ces chiffres-là étaient loin d’être satisfaisants. Le problème, c’est que la situation ne s’est pas améliorée depuis. En fait, selon nos sources, le match d’hier soir a été écouté par 208 000 personnes en moyenne à la minute.

Et pourtant, Samuel Montembeault a donné un bon show…

(Crédit: Twitter)

Quand on regarde la situation, difficile d’imputer le gros du blâme à RDS. Après tout, le Canadien connaît une saison épouvantable et il n’y a pas de buzz hockey au Québec présentement (comme ce fut le cas l’été dernier, par exemple). En fait, le gros « buzz hockey » présentement, il est lié au nom à consonnance anglophone du DG francophone et québécois.

De plus, considérant que le match débutait à 22h, ça n’a assurément pas aidé à attirer l’intérêt des Québécois pour la joute. Je pense à ceux qui ont dû se lever tôt pour travailler ce matin et je vous comprends de préférer dormir que de regarder l’équipe perdre un autre match, sincèrement.

Et encore une fois, ce n’est pas un « problème RDS » : du côté de TVA Sports, hier, JiC a attiré 6 000 personnes en moyenne à la minute. 6 000. Un jour de match. On parle presque de chiffres qui ressemblent à ceux de la première vague.

Je ne veux rien enlever à tous ces gens qui travaillent si fort pour produire un bon contenu hockey malgré la saison difficile de l’équipe. Ils font tous un travail colossal et l’offre n’est pas le problème : c’est la demande qui l’est.

Quand on dit que les médias et le sport ont besoin l’un de l’autre, c’est une belle preuve. Peu importe la qualité du contenu offert, il ne sera que peu consulté si jamais l’équipe n’attire pas l’intérêt grâce à ses performances.

Je souhaite sincèrement qu’il y ait un nouveau buzz hockey au Québec plus tôt que tard. Autant pour les partisans que pour ceux qui travaillent dans les médias.

Espérons que le retour à une heure plus traditionnelle (19h) aidera TVA Sports à attirer des téléspectateurs demain soir. Ce sera d’ailleurs un premier match diffusé sur les ondes du réseau en plus d’un mois.

PLUS DE NOUVELLES