Sami Niku se sent plus confortable quand il joue à droite (même s’il est gaucher)

Cet après-midi, le Canadien a annoncé la signature de Sami Niku. On parle d’un défenseur gaucher que les Jets de Winnipeg ont accepté de racheter (sur les bases d’un rachat mutuel entre les deux groupes) et qui avait besoin d’un nouveau départ.

Mais pourquoi avait-il besoin d’un nouveau départ, exactement? Plusieurs raisons.

D’abord, on se rend compte que le défenseur n’est pas doué défensivement. À Winnipeg, la fierté de bien jouer défensivement est importante et cela n’a pas vraiment pas fonctionné là-bas pour ça. Et ce, malgré le potentiel offensif.

Cela a donc créé des frictions. Comme on peut le lire dans ce texte de The Athletic, où plusieurs intervenants donnent leur avis sur la situation, on se rend compte qu’à la fin, il n’avait plus une bonne attitude.

Durant les pratiques, il ne se forçait plus. Dépassé dans la hiérarchie et ne jouant pas (il a joué six matchs en 2021), il se traînait les pieds. Fantastique.

Ce n’est pas parce qu’un joueur arrête de se forcer qu’il n’est pas bon – on se souvient de Pierre-Luc Dubois à Columbus – pour autant… mais ce n’est pas un bon signe, disons.

Au moins, le Canadien et le joueur se sont entendus sur les termes d’un contrat à deux volets. Il ne sera pas dans les estrades, lui qui pourra aller parfaire son art avec le Rocket de Laval au besoin. Il pourrait aussi y aller pour des questions salariales.

Avec un nouveau départ et de nouvelles conditions, le #15 du Canadien (visiblement, le CH aura encore un Finlandais qui portera le #15 cette année) pourrait donner un second souffle à sa (jeune) carrière.

Mais pour ça, il devrait avoir de la place.

Mettons quelque chose au clair : plus le temps passe, plus on se rend compte que des gars comme Kaiden Guhle et Mattias Norlinder devraient retourner dans le junior et en Suède. C’était déjà le cas (le CH semble vouloir, au contraire de KK, prendre son temps dans le développement des jeunes), mais ça semble de plus en plus clair à la lumière de la signature du jour.

Mais ça ne veut pas dire pour autant qu’il aura de la place.

Avec deux gardiens, 13 attaquants et sept défenseurs qui ont une place assurée, il ne reste qu’un seul poste. Et selon ce qu’on en comprend, c’est Ryan Poehling qui aura le poste en question.

Est-ce que si Mike Hoffman devait être placé sur la liste des blessés à long terme (advenant la gravité de sa blessure, qui est encore floue), une place pour Niku pourrait se libérer? C’est possible, oui.

Mais en ce moment, l’option de l’envoyer à Laval est encore logique. Ça pourrait changer au cours du camp, où tout peut arriver.

Ce que je retiens, cependant, c’est que Niku est polyvalent. Pourquoi? Parce que même s’il est gaucher, il peut jouer à droite. En fait, il dit se sentir plus confortable à droite.

Un peu comme Mattias Norlinder, il met les chances de son côté pour faire sa place.

Cela voudrait donc dire qu’il serait en compétition avec Chris Wideman pour le poste de sixième défenseur. Les deux sont dans le même moule puisqu’ils sont portés sur l’attaque.

J’ai bien hâte de voir le genre de camp qu’il connaîtra.

En rafale

– Phillip Danault sous ses nouvelles couleurs.

– Des nouvelles de la Q.

– Les Maple Leafs n’ont pas dit leur dernier mot.

– Excellente idée.

– Ah ben oui.

– J’aime.

PLUS DE NOUVELLES