Ben Chiarot sera agent libre dans un an (et on ne sait pas comment le CH va gérer le dossier)

Il y a deux ans, Marc Bergevin a consenti un contrat de trois ans, évalué à 10.5 M$ au total, à Ben Chiarot. Le défenseur a bien fait lors de ses deux premières campagnes au Québec (surtout lors de la première, selon moi) et il est un atout important.

Mais comme le temps passe, il ne reste qu’un an à son entente. Que fera le CH? Voudra-t-il prolonger son entente?

Parce que David Savard et Joel Edmundson gagnent aussi 3.5 M$ et que ce sont des défenseurs similaires dans leurs qualités de base, prenons pour acquis qu’une prolongation de contrat viendrait à ce prix-là. Est-ce que vous le faites?

Voici les avantages et les inconvénients.

Prolonger Ben Chiarot stabiliserait la défensive du Canadien. Le défenseur a fait ses preuves et c’est un défenseur du type what you see is what you get. Bon coéquipier, il mange de grosses minutes, notamment à court d’un homme.

Il se veut un bon mentor pour les jeunes et on sait qu’il est aimé puisque Marc Bergevin a accepté de perdre un jeune comme Cale Fleury (qui est un droitier) pour s’assurer de ne pas perdre les services du vétéran au repêchage d’expansion.

Mais le problème, vous le voyez dans l’image ci-dessus du tweet de TVA Sports : Nick Suzuki va commander une augmentation de salaire importante qui mangera une portion de la masse salariale.

Ce sera un contrat mérité, mais il y aura des dommages collatéraux sur d’autres joueurs. Et un gars comme Ben Chiarot pourrait devoir accepter une coupure de salaire pour éviter de se faire prendre son poste par un jeune.

Parce que c’est une autre raison de le laisser aller. Avec les jeunes défenseurs gauchers qui poussent (à commencer par Kaiden Guhle et Mattias Norlinder), qui sait si Marc Bergevin voudra consentir un important montant à Chiarot.

Et avec Sami Niku qui est en ville, ça peut changer la donne aussi.

L’an prochain, outre Suzuki, Artturi Lehkonen, Jake Evans, Alexander Romanov et Niku seront aussi des agents libres avec restriction (selon Cap Friendly). Il est donc difficile de croire que le CH ne voudra pas économiser un brin. Outre Chiarot, Brett Kulak, Chris Wideman, Mathieu Perreault et Cédric Paquette seront quant à eux libres comme l’air… et l’ancien partenaire à la ligne bleue de Shea Weber est de loin le plus gros morceau du lot.

Donc non, je ne peux donc pas dire avec certitude que Ben Chiarot va ou ne va pas demeurer à Montréal dans un an. À suivre au cours de la saison et de la prochaine saison morte.

En rafale

– C’est une manière de voir les choses.

– La bonne nouvelle du jour.

– Bravo à l’ancien cerbère du CH.

– Bien dit.

– Super, ça.

PLUS DE NOUVELLES