Ron Hextall: « Je serais surpris si on ne signe pas Letang »

Dans les derniers mois, le dossier Kristopher Letang a fait couler beaucoup d’encre. Joueur autonome sans compensation le 13 juillet prochain, plusieurs ont rapporté que le Québécois et les Penguins avaient de la difficulté à s’entendre sur un contrat. 

Puisque Kent Hughes était son agent, son nom avait même été lié au Tricolore. 

Mais il semble qu’il faudra reléguer toutes ces spéculations aux oubliettes. En marge de la conférence de presse des directeurs généraux, Ron Hextall, celui des Penguins, a dit qu’il serait surpris si les deux partis ne signent pas de contrat prochainement.

Cela n’est pas surprenant du tout. Le droitier est encore un excellent joueur de hockey et de loin le meilleur défenseur des Penguins. Avec 68 points en 78 rencontres, il a atteint un sommet personnel dans cette catégorie l’an dernier.

Son départ laisserait un trou béant à la ligne bleue de Pittsburgh.

Puis l’équipe compte actuellement sur près de 21 millions $ d’espace sous le plafond salarial. Même s’ils doivent encore signer plusieurs joueurs, comme Evgeni Malkin, Kasperi Kapanen ou Evan Rodrigues, ils peuvent se permettre de resigner.

Surtout que la formation de Sidney Crosby n’a pas dit son dernier mot. Ça fait 16 années de suite qu’elle se qualifie pour les séries éliminatoires et Pittsburgh n’est pas près de reconstruire. Il reste quelques bonnes saisons au 87 et ils voudront les maximiser.

Mais pour ce, ils devront aussi compter sur le retour de Malkin. Toutefois, Hextall a semblé un peu moins confiant en ce qui a trait à ce dossier.

Je serais très surpris que Malkin quitte la Pennsylvanie, mais on ne sait jamais.

Surtout qu’il pourrait recevoir des offres très intéressantes ailleurs. Pour pallier la perte probable de Nicklas Backstrom, les Capitals pourraient se tourner vers le gros centre russe. Imaginez un duo Malkin-Ovechkin! Même s’ils sont vieux, ce serait tout un spectacle.

Puis les matchs Pittsburgh-Washington seraient du « must see tv ».

Bien que rien ne soit confirmé, la déception de ne pas voir Letang à Montréal serait vive. Il aurait été un excellent mentor pour les jeunes et tout un atout sur l’avantage numérique.

Mais honnêtement, cette rumeur n’avait pas vraiment de sens. Même si le Tricolore réussit à échanger Jeff Petry, il ne serait pas en position de signer un autre défenseur à fort prix. Avec les problèmes salariaux dont l’équipe fait face, c’est tout simplement irréaliste.

On peut donc (fort probablement) mettre une croix sur l’idée de voir Letang et Patrice Bergeron endosser l’uniforme du Canadien.

En 2023, ce sera au tour de Jonathan Huberdeau de devenir joueur autonome sans compensation.

Verra-t-on enfin une grosse vedette québécoise signer à Montréal?

PLUS DE NOUVELLES