Selon Elliotte Friedman, les Penguins et Letang seraient loin de s’entendre sur un contrat

Sur la plus récente édition de leur podcast 32 Thoughts, Elliotte Friedman et Jeff Marek ont discuté de ce qui attendait cet été les équipes récemment éliminées.

Lorsqu’est venu le temps d’aborder les Penguins de Pittsburgh, Friedman a discuté de quelques points très intéressants. Il faut dire qu’ils auront beaucoup de choix difficiles à faire puisque Evgeni Malkin, Kristopher Letang, Bryan Rust et Evan Rodrigues deviendront tous agents libres sans compensation le 13 juillet.

D’abord, en ce qui a trait à Malkin, il a expliqué qu’il y a de fortes chances qu’il signe un contrat de trois ans avec les Penguins (c’est le nombre d’années qu’il reste au contrat de Crosby).

Pour Letang, la situation est toutefois plus compliquée. Friedman a expliqué que le défenseur québécois et Pittsburgh ne sont pas proches du tout de s’entendre sur les termes d’un contrat:

En ce qui a trait à ce que Letang veut et ce que Pittsburgh veut, ils ne sont pas sur la même longueur d’onde.

Bref, il semble donc que Letang soit à la recherche d’un contrat plus long ou plus onéreux (ou les deux) que ce dont les Penguins sont prêts à payer.

Et selon Freidman, les nouveaux propriétaires des Penguins (Fenway Sports Group) aiment énormément utiliser les statistiques avancées et seraient donc plus frileux de donner un gros contrat à un joueur comme Letang.

C »est entre autres pour cela que les Red Sox de Boston ont échangé Mookie Betts.

Âgé de 35 ans et encore très productif, ce prochain contrat représente probablement la dernière chance au Québécois de toucher le gros lot en tant que joueur.

Si l’équipe avec laquelle il a passé les 16 dernières saisons ne lui offre pas ce qu’il désire, il ne faudrait pas se surprendre qu’il obtienne un gros contrat ailleurs.

Tout ceci ouvre donc la porte à encore plus de spéculation sur la signature possible de Letang avec le Canadien cet été (1), (2), (3). 

A-t-on besoin de rappeler que Kent Hughes était son agent et qu’il aurait été très affecté par son départ?

Mais si Letang n’est pas intéressé à signer à rabais à Pittsburgh, il ne le fera certainement pas à Montréal.

Avec une situation salariale déjà assez complexe, à quel point le Canadien serait-il prêt à surpayer pour un défenseur qui deviendra de moins en moins efficace dans les prochaines années?

Un autre feuilleton à suivre avec passion cet été…

PLUS DE NOUVELLES