Rapidement échanger Lehkonen et Chariot pour protéger ton premier choix

Avant le congédiement de Dominique Ducharme, le Canadien occupait le dernier rang de la LNH avec une fiche de 8-30-7.

Sous Martin St-Louis, le même Canadien (moins Tyler Toffoli) montre une fiche de 5-3-0 et il a quitté le fond du classement général, un point devant les Coyotes de l’Arizona.

Le CH n’avait pas remporté deux victoires consécutives lors de ses 45 premiers matchs de la campagne. Il en a présentement cinq de suite

Une première depuis 2017…

Le problème – si problème il y a -, c’est que chaque victoire affaiblit les probabilités de voir le Canadien repêcher au tout premier rang en juillet prochain (à Montréal)… mais chaque rang que le Canadien ravit à l’un de ses adversaires le recule aussi d’un rang ou deux s’il ne remporte pas la loterie (et lors de chacune des rondes 2 à 7).

Rappel : si jamais le Canadien parvient à rattraper les Islanders au 24e rang de la LNH, ça pourrait avoir des conséquences catastrophiques pour le Canadien. Les Montréalais pourraient ainsi terminer neuvièmes et s’ils ne sont pas pigés, ils se retrouveraient avec le 11e choix au total… choix qu’ils seraient obligés d’envoyer aux Coyotes pour compléter l’échange Dvorak. Seul un choix top 10 serait protégé et aurait pour effet d’envoyer le choix des Hurricanes en Arizona…

Les Islanders sont 15 points devant le Canadien et celui-ci n’a plus que 29 matchs à disputer avant la fin de sa saison régulière. Le temps risque de manquer, heureusement…

(Crédit: NHL.com)

Puisque Martin St-Louis et ses joueurs continueront de tout faire pour gagner leurs matchs d’ici la fin de la campagne, la direction du Canadien devra tout de même jongler avec une idée bien précise au cours des prochains jours : échanger des joueurs avant le trade deadline afin de sécuriser un haut choix au repêchage.

On ne demande pas à un joueur ou à un entraîneur de faire exprès pour perdre… mais une direction peut procéder à quelques gestes qui auraient pour effet d’améliorer l’équipe à long terme (nouveaux assets et haut choix au repêchage plus probables), tout en l’affaiblissant dans l’immédiat.

Il ne serait donc pas surprenant de voir Kent Hughes et Jeff Gorton échanger Ben Chiarot, Brett Kulak ou Artturi Lehkonen au cours des prochains jours , plutôt qu’au deadline. Rappelons qu’ils ont rapidement bougé Tyler Toffoli…

Et que celui-ci n’était pas la raison des insuccès de l’équipe. Loin de là! Toffoli a d’ailleurs 4 buts (et 5 points) en 6 matchs à Calgary…

Selon David Pagnotta, le nom d’Arrturi Lehkoken serait sur la wish-list des Capitals.

(Crédit: Instagram)

Rappelons que Frank Seravalli a défini Lehkonen comme étant un joueur de type jack of all trades qui intéresse les Capitals il y a quelques semaines

Et que vendredi, Seravalli est revenu à la charge en parlant de Lehkonen comme étant possiblement le Blake Coleman ou le Barclay Goodrow de cette année.

Rappelons aussi que le Canadien se serait informé du prix à payer pour mettre la main sur le gardien de but des Capitals Ilya Samsonov la semaine dernière. Est-ce que les blessures, la nationalité ou autre chose ont fait diminué l’intérêt des Habs à l’endroit du gardien des Caps?

Ben Chiarot, dont l’avenir à Montréal était très incertain il y a deux semaines selon Kent Hughes lui-même, pourrait possiblement aller rejoindre Jesperi Kotkaniemi en Caroline, lui. Les Canes sont de réels aspirants au titre cette année et Chiarot ne ferait qu’améliorer leur brigade défensive…

Brett Kulak pourrait aussi intéresser les Hurricanes.

Quant à Jeff Petry, Mike Hoffman, Joel Armia et Jonathan Drouin, ils seront plus « faciles » à échanger durant l’été en raison de leur statut contractuel. Ou rachetés?

Bref, si vous souhaitez voir le Canadien perdre afin de maintenir leur place au haut de chaque ronde lors du prochain repêchage, vous devez souhaiter voir Hughes et Gorton compléter des transactions. Sinon, il y a de bonnes chances que le club poursuive sur sa lancée (cette fois dans l’ouest canadien).

PLUS DE NOUVELLES