Trop gagner pourrait transformer un choix « top trois » en un choix « bottom trois »

Le sportif montréalais a eu droit à toute une soirée hier. Deux victoires par jeu blanc : une au Centre Bell (4 à 0) et une autre Stade olympique (3 à 0). Je faisais partie des gens présents dans le Stade, moi… et je dois vous avouer que ça m’a fait du bien d’avoir du fun avec d’autres êtres humains, de célébrer quelque chose collectivement et d’être fier d’être Montréalais/Québécois.

La victoire du CF a permis au CF/Impact d’exorciser ses vieux démons face au Santos Laguna et de propulser le club en quarts de finale de la Ligue des champions de la CONCACAF. Les prochains matchs aller et retour seront disputés à la mi-mars.

La victoire du Canadien, elle, n’a pas éliminé personne. Mais bon… une quatrième victoire de suite devant 10 000 personnes, ça se célèbre quand même, t’sais!

À noter que le CH n’avait pas signé quatre victoires de suite en saison régulière depuis plus de trois ans. Il avait toutefois balayé les Jets en séries le printemps dernier…

Le premier trio fonctionne à plein régime, les « indésirables ailleurs » gardiens montréalais font le boulot et la défensive fait ce qu’elle doit faire : fermer le jeu et relancer l’attaque.

Résultat : le Canadien a autant de victoires depuis une semaine qu’il en avait durant les trois mois précédents.

Mais un problème POURRAIT se pointer à l’horizon…

Suite à ses quatre victoires en quatre matchs, le Canadien n’occupe plus le dernier rang du classement général de la LNH.

Repêcher 1er, 2e ou 3e, ça ne devrait pas priver le Canadien d’un joueur capable d’aider à la reconstruction de l’équipe d’ici deux, trois ans…

Il n’y aura pas que Shane Wright d’excellent chez les joueurs disponibles en juillet (à Montréal)…

Mais il faut à tout prix éviter de voir le Canadien remonter jusqu’aux Islanders (et le 24e rang).

(Crédit: NHL.com/capture d’écran)

Pourquoi les Islanders? Pourquoi le 24e rang?

Parce que cette année, seuls les deux premiers échelons en première ronde seront tirés au hasard. #Boulier #Loterie

Si jamais le Canadien parvenait à rattraper les Islanders et à terminer la saison au 24e rang, ils auraient les neuvièmes meilleures probabilités dans le boulier (5,4 %)…

Et il pourrait voir deux équipes derrière lui être pigées, ce qui aurait pour conséquence d’offrir le 11e rang seulement au Canadien en première ronde. Terminer 23e et voir une équipe derrière le CH est pigé avant lui aurait les mêmes incidences…

Et pourquoi est-ce que ce serait dommageable de repêcher au 11e rang?

Parce que si les Coyotes doivent recevoir le choix de premier tour appartenant CH en 2022 le plus élevé entre celui des Hurricanes et celui du Canadien… à condition qu’il ne fasse pas partie des 10 premiers au total.

Jusqu’ici, tout indique que le Canadien pourra envoyer le choix de premier tour des Hurricanes aux Coyotes (échange Dvorak) et ainsi conserver son propre choix de première ronde…

Mais trop de victoires pourraient mettre en danger ce scénario probable et optimiste. Et on assistera à la réalisation d’un scénario catastrophe. Pas mal moins évident de rebâtir avec le 30e choix que le 2e, genre…

Pour l’instant, le Canadien n’a que 5 ou 6 % de chances de terminer plus haut que le 30e rang, si l’on se fie à l’ensemble des résultats de la saison 2021-22. Mais si l’on se fie aux sept matchs sous la gouverne de St-Louis, il y a matière à s’inquiéter UN PEU.

Les blessures (Anderson et Byron pourraient s’ajouter à une liste déjà pas mal longue) et les départs éventuels de Chiarot, Petry et/ou Lehkonen devraient permettre au Canadien de conserver son premier choix.

Mais je l’écris tout de même pour la première fois : il ne faut pas que Martin St-Louis ait trop de succès d’ici la fin de la saison. Juste assez pour nous redonner du plaisir et de l’espoir, that’s it…

Le CH montre une fiche de 12-33-7 (.298) et il a encore 30 matchs à l’horaire. Tout est possible…  même le scénario le plus catastrophique possible.

Bravo, mais pas bravo, Martin!

Pour les plus curieux/curieuses d’entre vous, je vous invite à simuler votre propre loterie via le lien suivant : TANKATHON. Les Islanders et les Red Wings sont beaucoup trop souvent exclus du top 10 à mon goût…

L’espoir, c’est de savoir que les probabilités de voir le Canadien remonter jusqu’au 23e ou 22e rang en 30 matchs sont relativement faibles. 14 points, c’est quand même énorme quand on y pense… mais d’autres équipes vont abandonner et couler d’ici la fin de la saison. Puisque le Canadien a décidé de faire l’inverse, lui, il pourrait se retrouver dans une situation qu’il n’avait pas souhaitée…

PLUS DE NOUVELLES