Rafaël Harvey-Pinard a comme objectif de jouer des matchs dans la LNH cette saison

L’identité des 13 attaquants qui amorceront la saison à Montréal est pas mal connue. On ne sait pas encore exactement à quoi ressembleront les quatre trios formés par Dom Ducharme, mais on se doute pas mal de l’identité des 13 attaquants qui prendront un vol vers Toronto le 12 octobre.

Paul Byron, qui a été opéré à la hanche en plein milieu de l’été, espère être en mesure de jouer en décembre ou en janvier. On verra.

D’ici là, plusieurs joueurs se battront à Laval afin d’être les premiers rappelés en cas de blessures ou de cas positifs à la COVID-19 à Montréal.

Ryan Poehling risque d’être le premier joueur rappelé s’il connaît un bon début de saison et qu’il a une bonne attitude en général en bas

Jesse Ylonen, Jean-Sébastian Dea, Laurent Dauphin, Alex Belzile et Lukas Vejdemo seront aussi sous la loupe…

Et voilà que ce matin, Guillaume Lefrançois nous apprend dans La Presse que l’objectif ultime de Rafaël Harvey-Pinard pour 2021-22 est de disputer des matchs avec le grand club dans la LNH.

Harvey-Pinard a été repêché en septième ronde par le Canadien en 2019, après avoir été ignoré l’année précédente, lors de sa première année d’éligibilité.

Il a disputé la saison 2019-20 à Chicoutimi, jusqu’à ce que la pandémie vienne tout foutre en l’air. Puis, il a porté les couleurs du Rocket la saison dernière dans la division toute canadienne de la Ligue américaine. RHV a récolté 20 points en 36 rencontres sous les ordres de Joël Bouchard.

Cette superbe saison lui a valu un contrat à deux volets (de deux ans) avec le Canadien, lui qui avait dû se contenter d’une entente de la Ligue américaine pour amorcer son parcours professionnel.

Comme l’a écrit Guillaume Lefrançois, Rafaël a toujours été « en retard » sur le cheminement du hockeyeur professionnel typique. Est-ce qu’il rattrapera le « temps perdu » cette saison?

RHP est un joueur que les entraîneurs adorent coacher. Il a une bonne éthique de travail, autant lors des matchs que lors des entraînements. Il a la bonne attitude, il ne lésine pas sur les efforts et il est réceptif à la critique.

Hâte de voir comment il se débrouillera sous les ordres d’un nouvel entraîneur en Jean-François Houle cette saison.

Personnellement, je crois que Harvey-Pinard se rendra un jour jusqu’à la LNH pour y disputer au moins une rencontre officielle… mais je doute que ça se fasse cette année. La profondeur sur les ailes est grande présentement à Montréal.

Harvey-Pinard a 22 ans. Il mesure 5’9 et il pèse 175 livres. Il pourrait représenter une autre belle prise (de profondeur) dans les dernières rondes du repêchage pour Trevor Timmins (qui en arrache par contre beaucoup plus lorsque vient le temps de sélectionner des joueurs d’impact au premier tour).

RHP participera au camp des recrues de l’équipe la semaine prochaine, puis au vrai camp. Il sait qu’il devra fort probablement entamer la campagne dans la AHL, mais il ne s’avouera vaincu que lorsqu’il aura été retranché.

Je vous invite à lire tout le texte de Guillaume Lefrançois… surtout si votre jeune sportif à la maison est un peu plus petit et moins mature physiquement que les autres jeunes qui l’entourent.

En rafale

– Cet espoir du Canadien connaît du succès offensif en Europe.

– À surveiller aujourd’hui.

– Phil Kessel serait encore sur le marché en Arizona. Jakob Chychrun ne serait pas disponible lui, par contre.

– Ilya Mikheyev souhaiterait quitter Toronto.

– Une participation en finale du US Open pour Leylah Annie Fernandez… et de quoi aider le fonds de pension de la famille en même temps!

– Bravo Mik!

– Les billets des Rays ne se vendent vraiment pas comme des petits pains chauds (malgré leur succès).

PLUS DE NOUVELLES