Prolongation de contrat de deux ans pour Ilya Kovalchuk?

Les joueurs du Canadien sont en break pour la semaine. Certains sont tout simplement repartis chez eux. Ilya Kovalchuk et Nate Thompson ont pris un vol vers la Californie dans les heures qui ont suivi la victoire de samedi soir. Kovalchuk y retrouve donc sa conjointe et ses enfants, qui n’ont pas déménagé à Montréal pour quelques semaines seulement rappelons-le…

Kovalchuk a confié qu’il allait patiner et s’entraîner durant la semaine, après avoir pris un petit 48 heures off.

Victor Mete a été aperçu en Ontario, là d’où il vient.

Carey Price et Jeff Petry ont quant à eux pris un vol vers la Jamaïque ce matin. Ils étaient accompagnés de leur famille.

Pendant ce temps, je me tape une température de -20 à Montréal, moi…

Whatever. Une photo publiée par la conjointe d’Ilya Kovalchuk m’a fait réagir ce matin. Deux enfants de Kovalchuk ont été photographiés avec une casquette des Canadiens sur la tête.

(Crédit: Instagram)

Nombreux sont les experts qui espèrent voir le Canadien faire signer une prolongation de contrat à Ilya Kovalchuk au lieu de l’échanger en retour d’un choix de troisième ronde par exemple.

« Ilya Kovalchuk est en feu. Le Canadien doit le garder. » – Jack Todd (The Gazette)

Il est vrai que l’ailier russe de 36 ans (bientôt 37) joue du gros hockey depuis son arrivée à Montréal. 4 buts, 4 mentions d’aide, un différentiel de plus-3 et aucune pénalité en 8 rencontres!

Alors, on fait quoi avec Kovalchuk?

À priori, on pouvait penser que Kovalchuk n’allait jamais daigner prolonger son contrat avec le Canadien. Sa famille est en Californie… il vient de s’acheter une maison de plus de 11 millions $ là-bas… sa femme et lui ont toujours préféré des marchés comme New York et Los Angeles… Kovalchuk a souvent répété qu’il souhaitait gagner une Coupe Stanley avant la fin de sa carrière…

Mais en même temps, il apprécie tellement son séjour à Montréal actuellement que ça pourrait toujours le pousser à réfléchir.

Quoique Thomas Vanek aussi avait aimé son temps passé à Montréal… et il n’aura fait que passer, justement. Et qui n’a pas oublié tous les beaux discours d’Alex Radulov sur Montréal?

Jack Todd n’hésiterait pas à offrir un contrat de deux ans à Kovalchuk s’il était Marc Bergevin. Mais ça vaut combien pour deux ans, un Kovalchuk à 37 et 38 ans?

Et… est-ce que ça s’insère vraiment dans le fameux reset de la direction?

Marc Bergevin doit absolument connaître les plans à moyen terme de Kovalchuk afin de prendre une décision bien éclairée d’ici le 24 février. Si le plan est d’accumuler les choix au repêchage et que Kovalchuk peut valoir un deuxième ou un troisième choix, le DG du Canadien devra l’échanger dès que les séries seront hors de portée.

Mais si le plan est de tout faire pour gagner et que Kovalchuk souhaite rester, Marc Bergevin devra conserver ses services. Pour la fin de la saison… et peut-être pour la prochaine aussi!

Kovalchuk ne coûtera certes pas une fortune! Et il pourrait aider Alexander Romanov à bien faire le switch entre la Russie et l’Amérique du Nord…

Mais voudrait-il vraiment passer une saison complète avec le CH, peu importe son amour envers le marché présentement?

Et SVP, ne me parlez pas d’échanger Kovalchuk… et de le re-signer cet été. Won’t happen! Si tu espères avoir Kovalchuk dans ton alignement l’an prochain, tu dois le signer pendant qu’il est à Montréal. S’il quitte, il ne reviendra pas…

PLUS DE NOUVELLES