Pour sortir Pierre-Luc Dubois de Winnipeg cet été, ça prendra des joueurs établis

Depuis quelques jours, le nom de Pierre-Luc Dubois circule de plus en plus dans les différentes rumeurs de transaction. En effet, il semble vouloir quitter Winnipeg lorsqu’il deviendra joueur autonome sans compensation à l’été 2024, et clairement, ça force les Jets à considérer l’idée de l’échanger s’il ne compte pas demeurer en ville à long terme.

Darren Dreger était sur les ondes de TSN 690 ce matin et il a notamment abordé le cas de l’attaquant des Jets.

Selon l’insider de TSN, Dubois ne sera pas échangé à rabais cet été et il faudra une grosse offre pour le sortir de Winnipeg. Après tout, l’attaquant est encore « sous contrôle » de l’équipe pour deux ans, alors qu’il sera joueur autonome avec compensation jusqu’à l’été 2024.

Mais à quoi pourrait ressembler une telle offre? Dreger mentionne que ça prendrait (au moins) un joueur établi dans la LNH étant donné que les Jets veulent demeurer compétitifs même s’ils échangent Dubois.

Rappelons que la semaine dernière, il prenait l’exemple des Rangers et avait mentionné Filip Chytil, Braden Schneider et Kaapo Kakko comme potentielles pièces maîtresses d’une transaction impliquant l’attaquant québécois. C’était surtout des plus jeunes joueurs, mais ils ont tous joué au moins quelques matchs dans la LNH.

Si on regarde un peu à quoi ça pourrait ressembler chez le CH, il y a fort à parier qu’une transaction impliquant Dubois enverrait fort probablement un gars comme Josh Anderson à Winnipeg. Ça prendrait autre chose, mais Anderson serait la pièce de résistance d’un retour pour le natif de Sainte-Agathe-des-Monts, selon moi.

Dubois, un centre qui vient d’avoir 24 ans, a inscrit 28 buts et 60 points en 81 matchs l’an dernier.

Anderson, un ailier qui a récemment eu 28 ans, a inscrit 19 buts et 32 points en 69 matchs l’an dernier.

La différence, c’est qu’Anderson (qui a une clause partielle de non-échange, lui qui peut nommer huit équipes auxquelles il ne veut pas être échangé) est signé jusqu’en 2026-27 et a un cap hit annuel de 5,5 millions $. Dubois, lui, est actuellement agent libre avec restriction et son cap hit annuel sera assurément plus élevé que 5,5 millions $ sur son prochain contrat à long terme.

Bref, Dubois contre Anderson (et plus), vous le faites ou non?

PLUS DE NOUVELLES