Plusieurs équipes seraient intéressées à Josh Anderson

Dans la LNH, la saison morte est bien évidemment synonyme de rumeurs. En vertu de son statut d’équipe en reconstruction, le Canadien n’y échappe certainement pas.

Depuis quelques semaines, des spéculations entourant de nombreux joueurs au sein de l’organisation ont eu lieu.

Josh Anderson n’a pas été épargné par les rumeurs lui non plus. Plus tôt cette semaine, Frank Seravalli l’a classé au 24e rang de sa liste des joueurs les plus susceptibles à être échangés cet été.

Mais comme l’explique dans son texte mon collègue Charles-Alexis Brisebois, le gros attaquant est très apprécié à Montréal et une offre mirobolante devrait être faite pour que Kent Hughes s’en départisse.

Il semble toutefois que l’ancien des Blue Jackets soit très en demande. De passage à l’émission Oilers Now, l’informateur Elliotte Friedman a mentionné que plusieurs équipes s’étaient intéressées à lui avant la date limite des transactions:

Oui, je pense absolument que des équipes se sont enquises de lui, mais je pense que le problème était que les Canadiens demandaient beaucoup. C’est un bon joueur, il a signé pour longtemps et ils ne vont pas simplement le donner.

Rappelons qu’en octobre 2020, Marc Bergevin avait acquis Anderson, qui était alors aussi en très forte demande, de Columbus contre Max Domi et un choix de troisième ronde. Montréal lui avait alors immédiatement octroyé un contrat de sept ans d’une valeur de 38,5 millions $.

À sa première saison dans le bleu-blanc-rouge, il avait inscrit 17 buts en 52 rencontres et cette année, il en a marqué 19 en 69 matchs. Bien que le natif de Burlington en Ontario ne soit pas toujours le plus constant, il remplit un rôle qui était recherché depuis bien longtemps.

À 6’3 et 227 livres, il est l’attaquant de puissance que le Canadien recherche depuis des années. Il n’hésite jamais à s’imposer physiquement et à foncer vers le filet adverse. En 2021-2022, il a terminé au troisième rang au sein de l’équipe avec 153 mises en échec. Lors de sa première saison à Montréal, c’est lui qui avait mené l’équipe à ce chapitre.

Il est tout ce que Michael McCarron n’est jamais devenu. 

Bref, la réticence de l’état-major à l’échanger n’est pas du tout surprenante.

Un membre haut placé dans une organisation de la LNH a par ailleurs confirmé à Marco D’Amico que l’intérêt pour Anderson était élevé à travers la ligue. Cette source lui a aussi confié que bien que le Tricolore soit à l’écoute des offres des autres équipes, il n’offre pas activement le numéro 17 aux autres clubs.

C’est aussi l’avis de Pierre LeBrun.

Un peu comme ce fut le cas avec Lehkonen et Kulak à la date limite des transactions, Kent Hughes va seulement tirer sur la gâchette si un collègue lui fait une offre trop belle pour être refusée.

L’exemple d’Anthony Mantha est parfait dans cette situation. Les deux joueurs sont gros et ont des styles de jeu similaires. Ils offrent aussi des productions comparables depuis leur arrivée dans la LNH et leurs contrats sont pratiquement identiques.

En 2021, Mantha était passé des Red Wings aux Capitals en retour de Jakub Vrana, Richard Panik, ainsi que d’un choix de première et de deuxième ronde.

À l’époque, Detroit ne cherchait pas activement à se départir de Mantha, mais il ne pouvait tout simplement pas refuser l’offre de Washington.

Il faudra voir si Kent Hughes accepterait une offre similaire pour Anderson…

En rafale

-Mauvaise nouvelle pour le Lightning

-Du nouveau dans ce dossier.

– Nadal y sera peut-être, mais pas les Russes.

– Il a terminé au premier rang des pointeurs des Devils cette année.

– Pas mal du tout

PLUS DE NOUVELLES