Arber Xhekaj, la carte cachée du Tricolore

Ce n’est plus un secret, le Canadien de Montréal compte actuellement une relève très intéressante en défense. Les noms qui reviennent le plus souvent sont ceux de Kaiden Guhle, Jordan Harris et Justin Barron, mais il y a aussi Jayden Struble, Logan Mailloux et Mattias Nordlinder.

Ceux-ci ont tous été des hauts choix (dans les trois premières rondes) et c’est donc normal qu’ils reçoivent beaucoup de publicité.

Mais dans l’ombre de tous ces hauts choix, un jeune défenseur se démarque de plus en plus et il s’agit d’Arber Xhekaj. Ce dernier n’a jamais été repêché, mais le jeune homme avait été invité au camp d’entrainement du CH l’automne dernier. Le gaucher avait tellement impressionné qu’il s’est fait offrir un contrat sur le champ!

Mais qui est ce joueur au nom de famille kosovar?

Xhekaj est gros. En fait, du haut de ses 6’4 et 204 livres, il est le plus grand et parmi les plus lourds espoirs à la ligne bleue du Tricolore nommés précédemment.

Il a terminé sa saison régulière dans la OHL avec une récolte de 12 buts et 22 aides, pour une récolte de 34 points en 51 matchs. Ses 138 minutes de pénalité ont constitué (de loin) un sommet dans la ligue.

Il ne craint pas du tout les mises en échec solides et n’a pas peur de se battre.

Son profil est tellement intéressant que les Bulldgos de Hamilton, qui ont terminé premiers dans la OHL en saison régulière, ont fait son acquisition en vue de leur parcours en séries éliminatoires.

Ce pari a rapporté gros. Hamilton est à égalité 2-2 en finale de la OHL et Xhekaj a 13 points, dont six buts, en 15 matchs. Son différentiel de +12 le classe au septième rang en séries à ce chapitre. Avec 44 minutes de punition en séries, il trône encore au premier rang du circuit dans cette catégorie.

Par ailleurs, Xhekaj a battu plusieurs records de concession avec ses performances en séries.

Malgré son style de jeu très robuste, il a réalisé certains brillants jeux offensivement.

La semaine dernière, le gaucher avait même réalisé un tour du chapeau à la Gordie Howe.

Toutefois, il arrive aussi parfois que le style de jeu à Xhekaj et son indiscipline fassent mal à son équipe. Lors du premier match de la finale de la Ligue de l’Ontario, il s’est fait éjecter de la partie en prolongation en raison d’une mise en échec illégale. Hamilton a ensuite perdu la rencontre en raison d’un but marqué lors de l’infériorité numérique lié à sa pénalité.

Mais Xhekaj reçoit des éloges de la part de l’organisation du Canadien. Kent Hughes a par ailleurs évoqué son nom à quelques reprises cet hiver.

Lors d’une séance de questions et réponses avec Marc Dumont, Adam Nicholas, le nouveau directeur du développement du Tricolore y est allé de beaux commentaires. Lorsqu’il s’est mis à parler de défenseurs défensifs dans l’organisation, il a immédiatement nommé Xhekaj.

Ce gars-là est un défenseur défensif absolument électrisant. Il est très fort et puissant.

Nicholas a par la suite expliqué que le joueur des Bulldogs devait peaufiner son jeu offensif avant d’atteindre la LNH, mais c’est tout de même une belle reconnaissance. Le spécialiste du patinage n’aurait pas mentionné son nom si l’organisation ne croyait pas en lui.

Évidemment, il ne faut pas s’attendre à ce que Xhekaj effectue le saut avec le grand club dès l’an prochain. Il devra fort probablement jouer au moins deux ans à Laval avant de devenir un régulier dans la LNH, le temps qu’il peaufine son jeu et travaille sur son indiscipline.

Et puisque Xhekaj offre un profil très différent des Ghule, Harris et autres, c’est-à-dire une brute à la ligne bleue, il est une option très intéressante pour le Canadien.

La meilleure comparaison pour lui serait probablement Radko Gudas; un joueur costaud qui évolue sur une troisième paire de défenseurs, mais se démarque par son jeu physique et son intensité.

Il faut donc modérer ses attentes, mais le hockey reste un sport violent et la plupart des équipes veulent des joueurs de ce type.

Le développement de Xhekaj sera à suivre dans les prochaines années. Heureusement pour les partisans du Tricolore, ils pourront fort probablement le voir évoluer de près à la Place Bell l’an prochain.

En rafale

– À suivre

– La joie du printemps!

– Ouch

– Wow

– Le successeur de Doug Wilson pourrait être annoncé bientôt.

PLUS DE NOUVELLES