Pierre McGuire a (déjà) perdu son emploi chez les Sénateurs

Selon ce qui circule présentement à Ottawa et qui a été rapporté par TSN 1200, la radio sportive de la ville, les Sénateurs d’Ottawa et Pierre McGuire ne travailleraient plus main dans la main puisque le polarisant homme de hockey s’est fait montrer la porte.

Et oui, c’est un brin moins surprenant que la nouvelle du congédiement de Barry Trotz à New York.

Son règne dans l’organisation des Sens aura duré une dizaine de mois puisqu’il a été embauché à la mi-juillet. Il était alors le vice-président du développement des joueurs à Ottawa.

Il a malgré tout apprécié son temps à Ottawa.

Son retour pour un club de la LNH, près de 30 ans après son dernier emploi pour une formation du circuit Bettman, aura été court, au final. Je ne sais pas s’il aura une autre chance.

Et si oui, ce sera où?

Qu’est-ce qui explique son départ d’Ottawa, donc?

Premièrement, il a peut-être été congédié pour une vraie raison. Que ce soit parce qu’il n’était pas assez bon ou parce qu’il n’était pas apprécié de ses pairs, c’est une théorie à prendre en compte.

On raconte qu’il devait travailler avec Pierre Dorion, le DG de la formation, et que ce n’était pas forcément l’amour fou entre les deux. Est-ce que Dorion sentait que McGuire avait l’oeil sur son siège?

Il y a aussi une possibilité qu’il ait été victime des circonstances. Après tout, avec les filles d’Eugene Melnyk qui tiennent les rênes du club depuis le décès de l’ancien proprio, peut-être qu’un petit ménage s’imposait.

Sinon, peut-être que l’organisation sentait qu’un retour à la télé était imminent et qu’on a voulu s’en débarrasser avant. Ceci dit, je crois que cela n’a pas forcément de lien puisque, au niveau légal, il vaut mieux voir l’employé démissionner que de le mettre à la porte.

Ceci dit, puisqu’on parle de télé, je ne serais pas étonné que le congédiement du controversé personnage ouvre la porte à son retour à la télévision, que ce soit en vue des séries ou pour l’année prochaine. Ce sera à suivre, donc.

En rafale

– Les Flyers seront sans doute au coeur de la course pour signer Barry Trotz.

– Qu’est-ce qui cloche à Toronto? [91.9 Sports]

– À suivre dans la Q.

– J’adore le liner de Jonathan Bernier sur celle-là.

– Clairement.

PLUS DE NOUVELLES