Performances de Juraj Slafkovsky au tournoi des recrues: il ne faut (vraiment) pas s’inquiéter

Alors que le tournoi des recrues vient tout juste de terminer, les opinions sur les espoirs du Canadien semblent être très fortes à l’heure actuelle. Certains utilisent les trois rencontres comme indicateur du futur d’un espoir, alors que d’autres, non.

Les performances de Juraj Slafkovsky ont beaucoup fait réagir. En deux parties, le premier choix au total n’a pas été particulièrement dominant et a seulement obtenu  une mention d’aide. Pour certains internautes, il s’agit déjà d’un constat d’échec…

Mais il est primordial de comprendre que le très mince échantillon offert dans ce tournoi ne veut absolument rien dire en ce qui a trait au futur du gros slovaque.

D’abord, même si Slafkovksy n’a pas trop noirci la feuille de pointage, il n’a pas mal joué non plus. Le jeune homme a été très impliqué physiquement et a montré des flashs très intéressants lors de certaines séquences.

Il ne fallait certainement pas s’attendre à ce qu’il inscrive un tour du chapeau à chaque partie. 

Comme mon collègue Charles-Alexis Brisebois en avait parlé il y a quelques jours, il est important d’en prendre et d’en laisser avec les performances dans ce tournoi. 

Rappelons que Nick Suzuki n’avait pas particulièrement bien fait lorsqu’il avait joué dans cet événement il y a quelques années. Aujourd’hui, il est le premier centre et le capitaine du Canadien…

Puis, il est aussi important de comprendre que le numéro 20 est loin d’être un produit fini. Lorsque le Canadien l’a repêché premier au total, l’organisation savait que c’était un joueur qui avait encore beaucoup à apprendre. Il n’était pas attendu comme un Connor McDavid, ou un Sidney Crosby, qui allait outrageusement dominer dès le jour un.

En tant qu’Européen, il doit aussi s’adapter aux plus petites patinoires nord-américaines.

Mais dans tout cela, le plus important sera que Slafkovsky apprenne de ses expériences. Dans les prochains mois, il commettra une tonne d’erreurs. Il connaitra des passages à vide, mais aussi des séquences dominantes. Il va devoir les utiliser pour se développer afin de devenir un meilleur joueur de hockey.

Marc Dumont en a d’ailleurs parlé dans ce texte:

Puis, il sera aussi crucial pour les partisans de comprendre que le Slovaque est en apprentissage. Si les attentes sont trop élevées envers lui et que le jeune homme a trop de pression, il ne pourra pas bien se développer comme.

Mais au final, le plus important est de ne pas trop réagir aux performances d’un jeune homme de 18 ans au tournoi des recrues.

Ça va prendre encore plusieurs années avant de se faire une idée concrète sur le type de joueur qu’il est.

Entre temps, laissons-le jouer!

En rafale

– Et de 58 pour Judge!

– Un joueur exceptionnel.

– Lui aussi.

– Le Crew a le don de se faire rattraper dans les arrêts de jeu.

– Vraiment pas.

PLUS DE NOUVELLES