Penguins vs. Canadien : le CH n’est plus en mesure d’empocher 2 gains consécutifs | Pauvre Mike Condon | En rafale

Un deuxième gain consécutif, le Canadien le souhaitait… mais le meilleur joueur de la planète Canadien n’a même pas généré d’attaque malgré une certaine énergie palpable. Le Canadien a multiplié les erreurs mentales à travers une besogne tout de même honnête. Ce que je retiens le plus, c’est la dizaine de revirements générés par les soldats de Michel Therrien.

OK! Les joueurs ont tout de même offert un niveau de « compétition » correct mais ce ne fut pas suffisant… 

Les entraîneurs le répètent à maintes reprises, les meilleurs joueurs doivent être les meilleurs si l’équipe souhaite décrocher la victoire. Ce soir, du côté des Penguins, Sidney Crosby et Evegni Malkin ont offert quelques flashs, mais c’est Marc-André Fleury qui a volé la vedette en exécutant certains arrêts clés pour permettre à son équipe de décrocher la victoire (3 à 1) :

Cependant, nous devons avouer que le cerbère numéro un temporaire du Canadien, Mike Condon, a été tout simplement fumant en multipliant les arrêts l’un après l’autre :


Félix Séguin était tellement estomaqué qu’il cherchait quelqu’un pour le pincer tellement il n’en croyait pas ses yeux. Toutefois, malgré cette pincette, Condon ressort perdant de cette joute…

Donc, au final, les étirements d’avant-match ont été payants pour les Penguins :

Qu’est-ce que tu en penses, mon Phil?

Moi, j’ai l’impression que tu penses trop justement, depuis le lancement des hostilités!

Les pots et les fleurs
– Chez le Canadien, le joueur le plus physique frôle les 5 pieds 8…

Nick Bonino est toutefois revenu dans la rencontre suite à ce coup au niveau de la tête.

– C’est drôle, mais j’ai trouvé que Lars Eller a grindé pas mal les rampes, face aux Penguins. Le message de Therrien aurait-il passé, par hasard?

– Pouvons-nous mentionner que la mollesse de P.K. Subban a couté un but à son équipe? À vous de juger :

Un pot, mon P.K.?

– Mais P.K. s’est rapidement repris en inscrivant ENFIN son 2e filet de la saison… Je vous rappelle qu’il avait inscrit son premier, le 24 octobre dernier :

Quel blast! Une fleur pour celui-là!

– Quelques minutes plus tard, les Penguins ont contre-attaqué et Nick Bonino, qui n’avait soudainement plus mal à la tête, a permis à Bryan Rust d’inscrire son premier filet de la saison et son 2e en carrière :

Greg Pateryn a encore raté sa couverture défensive… #RetourDansLesGradins?

La 4, guidée par Torrey Mitchell, a été énergique en bas de zone en conservant la rondelle dans cette région. #DSP #Flynn

– Le jeu de puissance somnole depuis des semaines et Jean-Jacques Daigneault ne semble plus avoir de solutions. Comme quoi les solutions sont rares à Montréal… Marc, as-tu des solutions, toi?

– Alex Galchenyuk a couronné la rencontre à moins 2, Daniel Carr a été correct (avec quelques flashs) et Sven Andrighetto a été le plus combatif du trio.

– Brendan Gallagher a été fidèle à lui-même, mais ses compagnons de trio ne semblaient pas aussi affamés. Tomas Plekanec a mis ça au neutre, lui. Pour ce qui est de Max Pacioretty, il a essayé, mais ça n’a tout simplement pas levé.

– Le trio de David Desharnas a patiné, il a œuvré fort, mais il a été incapable de capitaliser lui aussi.

– La brigade défensive n’a pas offert une performance colossale, elle a fourni quelques revirements, mais elle n’a pas été responsable du revers de la Flanelle.

Andrei Markov semblait essoufflé et le jeu semblait pas mal rapide pour Greg Pateryn.

– Est-ce qu’on donne une fleur à P.K. Subban pour la crise qu’il a pété dans le vestiaire du Canadien? Est-ce que cette montée de lait revigorera son équipe? J’ai des doutes… Je pense davantage qu’en déclarant certaines choses, il a effrité (encore) sa relation avec Max Pacioretty.

En rafale
– Les Caps sont en mission et le capitaine guide son équipe de façon exemplaire depuis que Barry Trotz tient ces fameux guides. #Ovi #800Matchs #499Buts

Dans ce duel électrisant, Trotz et ses troupes ont ramassé un gain en surtemps (4 à 3) afin de récolter un 3e gain consécutif.

– Quand il y a de l’amour dans l’air. #Caps #Famille #Mission

– Ce n’était pas Mike Cammalleri, mais bien Andrej Nestrasil :

– Ça, on appelle ça du breakout :

– L’influence de Brent Burns, c’est aussi ça :

– Je me demande si Cam Atkinson est toujours sur le marché?

En tout cas, puisque John Tortorella est en amour avec lui, je serais surpris qu’il quitte l’organisation.

– Tomas Hertl a festoyé son but d’une façon très charmante :

– Josh Anderson a marqué son premier filet en carrière au sein de la Ligue nationale :

PLUS DE NOUVELLES