RUMEUR! Patrick Roy pourrait avoir dirigé son dernier match dans la LHJMQ

Les Remparts, champions de la saison régulière, recevaient hier soir la visite des Cataractes au Centre Vidéotron pour le septième cinquième match ultime de leur série demi-finale de la LHJMQ.

La gars de chiffres en moi a été déçu : la suite logique n’a pas été respectée. Les Remparts avaient gagné le premier match, puis les Cataractes, puis les Remparts, puis les Cataractes…

Mais ce sont les Cataractes qui ont remporté ce match ultime hier soir à Québec. À noter que l’appel de Patrick Roy avait été entendu : près de 15 000 spectateurs s’étaient massés dans le Centre Vidéotron pour cette importante rencontre.

15 000 personnes à Québec… 10 000 à Laval… ai-je besoin de vous rappeler que les Coyotes joueront devant plus ou moins 4 000 personnes eux, la saison prochaine?

Avec leur victoire, les Cataractes affronteront donc les Islanders de Charlottetown en Finale de la LHJMQ. Le vainqueur remportera le trophée du président et obtiendra un laissez-passer pour la Coupe Memorial. Le perdant? Rien du tout!

Il y a un call d’un arbitre – qui avait déjà appelé une pénalité contestée contre les Remparts lors du septième match de la série finale en 2015 – qui soulève la controverse.

Mais bon, les Remparts sont en vacances. Et Patrick Roy aussi!

Quoi que dans le cas de Patrick Roy, il pourrait s’agir de plus que de simples vacances.

Après la rencontre, le Roy a refusé de confirmer quoi que ce soit en vue de la saison prochaine. Roy souhaite prendre du temps pour réfléchir à son avenir.

Roy, 56 ans, est le DG et le coach des Remparts de Québec depuis 2018. Il avait aussi occupé de telles fonctions entre 2005 et 2013, avant d’aller coacher au Colorado.

Pourquoi quitterait-il les Remparts? A-t-il une offre qui l’attend dans la LNH? Plusieurs emplois d’entraîneur-chef sont vacants à l’heure actuelle…

Selon certaines informations venues à nos oreilles, Roy se serait acheté une maison en Europe. Il souhaiterait y passer beaucoup de temps (loin de la folie québécoise à son endroit), nous dit-on. Et il aime toujours autant jouer au golf, entre deux ou trois visites chez sa fille et son petit-fils.

Non, je ne crois pas qu’il ait envie d’aller coacher en Italie, genre…

Si j’avais à miser quoi que ce soit – Allo Mise-o-jeu -, je serais porté à croire que Roy en est déjà l’étape de la retraite (ou de la pré-retraite) et qu’il a abandonné son objectif de revenir coacher dans la LNH. Disons qu’il aurait les moyens pour financer une retraite hâtive à 56 ans, hehe.

Rappelons qu’il avait engagé un agent (Neil Glasburg) spécialement pour ça il y a environ un an, mais qu’il a rompu le lien avec lui il y a quelques mois… tout juste après l’embauche de Jeff Gorton. Roy n’avait-il qu’un seul plan en tête : le Canadien de Montréal? S’est-il brûlé dans le circuit Bettman suite à son départ du Colorado?

Maintenant, voici LA question la plus actuelle : Roy a-t-il encore la passion pour la game?

« Je me suis toujours dit que c’est la passion qui doit être là. Si elle est là, je vais être là. Sinon… Pour l’instant, je veux juste réfléchir sur mon avenir. » – Patrick Roy

Non, je ne pense pas que c’est seulement l’émotion amère d’une dure défaite qui a parlé, malheureusement…

À noter que Philippe Boucher, actuel DG des Voltigeurs, pourrait effectuer un retour à Québec, selon ce qui circule en coulisses…

Patrick Roy et les Remparts ont terminé la saison avec une fiche de 51-15-2, mais ils ont terminé leur(s) saison/séries deux semaines trop tôt. Son parcours dans le junior semble avoir atteint sa fin. Mais on ne sait toujours pas si Roy a l’intention de coacher pro… ou de se la couler douce.

Il pourrait très bien livrer quelques chroniques dans les médias en tant que pré-retraité (comme Bob Hartley) ou encore effectuer du scouting pour une équipe de la LNH. À suivre.

En rafale

– Martin St-Louis est ouvert à l’idée de faire de la place à Shane Wright ou Juraj Slafkovsky dès l’automne.

– Marc Denis analyse le jeu des gardiens russes hier soir.

– Jack Campbell souhaiterait tripler son salaire et ça pourrait le sortir de Toronto.

– John Marino : de Pittsburgh à Vancouver?

– Les Flames pourraient perdre Johnny Gaudreau (UFA) ET Matthew Tkachuk (transaction).

PLUS DE NOUVELLES