P.K. Subban en a échappé une, hier après-midi

Plusieurs joueurs du CH ont profité du congé d’hier pour tourner une pub, avancer un sideline project ou participer à un événement caritatif.

Max Pacioretty a sauté sur la patinoire du Complexe Bell en après-midi, avec plein de mini #67. Il s’est associé récemment avec la Cannelle Boulangerie de Richmond, une entreprise qui cuisine des produits sans gluten de bonne qualité et qui ont bon goût, selon Pacioretty.

Pacioretty s’est converti aux aliments sans gluten… Et il a même réussi à faire la même chose avec Smith-Pelly.

Selon les journalistes présents à Brossard, hier, Pacioretty était tout sourire. Il a appris (selon ce qu’il dit, du moins) à décrocher et à mettre le négatif derrière lui. Du négatif, il y en a à la tonne ces jours-ci, chez le Canadien. Pacioretty a agi en véritable gentleman, hier.

Alex Galchenyuk aussi a croisé des amateurs et des journalistes hier. Il était à Terrebonne, en soirée, pour rendre visite (surprise) aux Sieurs de Terrebonne, une jeune équipe de hockey d’ici qui participera au tournoi international pee-wee de Québec.

À l’instar de son capitaine, Galchenyuk (que l’on a souvent critiqué pour son hors-glace) a indiqué ne pas ressentir le besoin de se cacher et profiter de la journée de congé pour se détendre. Lui aussi, il était souriant et agréable avec les partisans. Dans la vie, il y a plus que le sport, a-t-il confié…

Ceci dit, tous n’ont pas été aussi cool que Pacioretty et Galchenyuk avec le peuple, hier.

P.K. Subban a pris part à un shooting photo hier après-midi, dans le Vieux-Montréal (vers 14:30). #RueStPaul

Était-ce un shooting pour son site Web? Ses vêtements? Un autre sideline project? Je ne sais pas…

Un partisan l’a reconnu et a aussitôt sorti son téléphone pour filmer la scène. Ce n’est pas à tous les jours que tu croises P.K. Subban…

Sauf que P.K. n’a pas été aussi accessible/respectueux que ses 2 coéquipiers, lui. Lorsque l’une des 3 filles avec lui lui a dit « We have a photographer », P.K. s’est aussitôt retourné vers ce photographe amateur pour le saluer lui faire un doigt d’honneur.

Le partisan en question s’est alors approché pour demander une vraie photo avec lui… Ce que le principal intéressé à plutôt décliné.

« No picture. No nothing. »

Le fan dont je vous parle a donc pris ses cliques et ses claques et a rebroussé chemin, (vraiment) déçu par tout ça.

Est-ce que P.K. Subban a le droit de refuser de prendre une photo avec un fan? Oui. S’il est dans un bar ou un endroit qui pourrait lui faire de la mauvaise pub/réputation.

Sauf que là, il était dans la rue, en plein après-midi.

Mais bon… Peut-être que l’équipe de shooting/tournage était en retard aussi sur son horaire.

Sauf que ça n’explique pas une chose : Le doigt du milieu.

Je veux bien croire que le gars est frustré de voir son équipe enfiler les défaites comme Andrei Kostitsyn enfilait les shooters de Vodka.

Je veux bien croire qu’il ne déborde pas nécessairement de joie de vivre présentement et que c’est plus difficile pour un gars qui prend le sort de l’équipe à coeur de sourire, ces jours-ci.

Mais il aurait tout de même du éviter de lever son majeur, hier après-midi…

Guy Carbonneau pourrait raconter longuement à P.K. Subban pourquoi on ne fait pas ça, à Montréal. Surtout pas aux partisans qui payent indirectement ton salaire annuel de 9 millions $ et qui s’efforcent de supporter l’équipe, même dans la tempête.

Il y a probablement des choses que l’on ne sait pas. J’ose croire, du moins. Sauf que j’ai discuté longtemps avec le partisan (qui préfère ne pas être identifié) et lui, il me dit tout ce qu’il sait.

Et P.K.? J’ai contacté le Canadien et la firme de relation publique qui gère la marque P.K. Subban et pas de réponse/pas de retour.

Prolongation
– Si vous êtes fâchés(es), sincèrement, ne le soyez pas contre moi. Si cette vidéo n’existait pas, je ne l’aurais pas publiée. Si P.K. n’avait pas fait de doigt d’honneur, je vous aurais parlé de quelque chose d’autre en me levant, ce matin. Vous vouliez que je fasse quoi avec cette vidéo-là, prise sur la voie publique? Que je m’auto-censure et que je fasse comme si elle n’existait pas? J’ai tenté de spinner ça du mieux que j’ai pu (le plus réel possible). J’aurais aimé avoir l’autre version, mais on ne me l’a pas donnée. #Message #PasLeMessager

– Je comprends UN PEU P.K. Subban, ceci dit. Il se défonce sur la patinoire (il est l’un des seuls) et voit son équipe accumuler les défaites. Il est aussi aux premières loges pour voir ce qui se passe de pas très positif dans ce vestiaire-là. Sauf qu’hier après-midi, il aurait dû agir avec plus de retenue et de classe. Surtout qu’il travaille très fort pour soigner son image et conserver une excellente réputation.

– Je suis toujours surpris de voir des gens refuser de croire que c’est P.K. Subban, sur la photo. Se questionner? Oui, c’est légitime. Mais affirmer sans avoir été là ou avoir parlé aux gens présents que ce n’était pas lui? Ça me surprendra toujours. Les gens qui ne veulent pas que ce soit lui vont inévitablement se mettre à croire/penser que ce n’est pas lui… Et à se convaincre que ce n’est pas lui, au final.

– Imaginez 2 secondes si Subban était le capitaine du Canadien, ce matin. J’adore P.K., le joueur. Je le défends très souvent ici-même, sur le site. Sauf que j’ai toujours répété que selon moi, il n’était pas LE capitaine de cette équipe-là (pour de multiples raisons). On en a une autre preuve ce matin. Subban est-il le même gars devant les caméras (officielles, pas cellulaires) que dans la vraie vie? Il dit devant les caméras que les partisans ont le droit de le huer mais dans la réalité, il ne veut pas que ces mêmes partisans le prennent en photo?

PLUS DE NOUVELLES