Analyse de toutes les transactions de Bergevin depuis 2012

Depuis son arrivée en poste, on ne peut pas dire que Marc Bergevin a totalement chamboulé l’alignement de sa formation. Le noyau de l’équipe actuellement en place est sensiblement le même que celui qu’on lui a légué lors de son arrivée en poste. De fait, les deux seuls éléments « importants » ajoutés par Bergevin sont Alex Galchenyuk (qui a été le tout premier choix au repêchage de l’ère Bergevin au troisième rang au total en 2012) et Jeff Petry, acquis à la date limite des transactions au printemps dernier et qui a ensuite paraphé un contrat avec le Tricolore.

Le palmarès de Bergevin à la tête de l’équipe a été marqué par une quantité de transactions mineures… En voici un résumé complet :

La toute première transaction réalisée par Marc Bergevin est survenue le 14 janvier 2013 et a été conclue avec les Panthers de la Floride, alors que Brendon Nash, un défenseur, a été cédé à l’équipe de Dale Tallon en retour de Jason DeSantis.

Importance de l’échange : nulle

Utilité : Profondeur pour le club ferme dans la AHL

L’analyse de capitaine Constat : Pas de gagnant dans l’échange.

 

Le 14 février 2013, Dustin Tokarski passe au Tricolore en retour de Cédrick Desjardins.

Importance de l’échange : faible

Utilité : Profondeur pour le club ferme dans la AHL

L’analyse de capitaine Constat : Tokarski a eu son heure de gloire le temps de quelques matchs. Avantage Bergevin.

 

Le 26 février 2013, Bergevin cède Erik Cole aux Stars de Dallas en retour de Michael Ryder et d’un choix de troisième ronde (Connor Crisp).

Importance de l’échange : Moyenne

Utilité : Liquider du salaire et obtenir un joueur de location.

L’analyse de capitaine Constat : Très bon coup de Bergevin, qui s’est débarrassé d’un contrat très lourd. Avantage Bergevin.

 

À la date limite des transactions en 2013, le DG du CH échange un choix de 5e ronde à Los Angeles en retour du défenseur Davis Drewiske.

Importance de l’échange : Faible

Utilité : Profondeur à la ligne bleue en cas de blessure.

L’analyse de capitaine Constat : Transaction inutile. Pas de gagnant dans l’échange.

 

Le 2 juillet 2013, Christian Thomas passe des Rangers de New York aux Canadiens en retour de Danny Kristo.

Importance de l’échange : Faible

Utilité : Tenter de réchapper un choix au repêchage ordinaire en Kristo, un joueur dit « à problèmes »

L’analyse de capitaine Constat : Transaction de joueurs des ligues mineures, même si Thomas a eu droit à quelques matchs à Montréal. Avantage Bergevin (légèrement).

 

Dans le but d’ajouter du muscle à sa formation, Bergevin obtient George Parros des Panthers en retour de Philippe Lefebvre et d’un choix de 7e ronde.

Importance de l’échange : Nulle

Utilité : Tentative vaine d’apporter du muscle pour empêcher les joueurs de se faire brasser.

L’analyse de capitaine Constat : Parros était déjà au bout du rouleau et il a subi quelques KO avant de se retirer définitivement. Transaction inutile. Pas de gagnant dans l’échange.

 

Le 3 février 2014, Raphael Diaz passe à Vancouver en retour de Dale Weise.

Importance de l’échange : Moyenne

Utilité : Diaz ne jouant pratiquement plus, le CH a obtenu un solide joueur d’utilité qui a rendu de bons services à l’équipe.

L’analyse de capitaine Constat : Une des meilleures transactions de Bergevin. Avantage Bergevin

Toujours dans le même mois, mais cette fois le 6, Robert Czarnik est acquis par les Canadiens, qui cèdent en retour Steve Quailer, aux Kings de Los Angeles.

Importance de l’échange : Nulle

Utilité : Aucune

L’analyse de capitaine Constat : Échange de « roster spot ». Pas de gagnant dans l’échange.

 

En mars 2014, Bergevin transige encore avec les Panthers alors que Mike Weaver est acquis par le CH en retour d’un choix de 4e ronde (Ryan Pilon).

Importance de l’échange : Moyenne-faible

Utilité : Weaver s’est bien débrouillé comme police d’assurance et septième arrière.

L’analyse de capitaine Constat : Le CH avait besoin d’un vétéran droitier à la ligne bleue. Avantage Bergevin

 

C’est le 5 mars, au lendemain de la transaction Weaver, que Bergevin procède à sa meilleure acquisition : Thomas Vanek et un choix de 5e ronde (Nikolas Koberstein), des Islanders de New York, cédant en retour le suspect Sebastian Collberg et un choix de deuxième tour (Jonathan MacLeod).

Importance de l’échange : Majeure

Utilité : Vanek devait être le fameux « top-6 » dont le CH avait tant besoin, mais en location seulement.

L’analyse de capitaine Constat : Vanek a très bien fait en saison régulière, mais il est tombé dans les mauvaises grâces de Therrien lors des séries éliminatoires avant de quitter via l’autonomie complète en juillet. Avantage Bergevin

 

Le jour de l’annonce de l’acquisition de Vanek, Montréal fait également l’acquisition du gardien de but Devan Dubnyk en retour de compensations ultérieures.

Importance de l’échange : Nulle

Utilité : Profondeur devant le filet au cas où Price tomberait au combat. C’est ce qui est arrivé, mais on a confié le filet à Tokarski.

L’analyse de capitaine Constat : Dubnyk n’a pas joué. Pas de gagnant dans l’échange.

 

L’ancien premier choix des Canadiens en 2009, Louis Leblanc, est échangé aux Ducks d’Anaheim en retour d’un choix conditionnel.

Importance de l’échange : Nulle

Utilité : Offrir une seconde chance à Leblanc.

L’analyse de capitaine Constat : Un autre premier choix gaspillé. Pas de gagnant dans l’échange, mais le CH a tout de même échangé un choix de premier tour sans rien obtenir en retour.

 

Le 30 juin 2014, Montréal cède Daniel Brière à l’Avalanche du Colorado en retour de Pierre-Alexandre Parenteau et d’un choix de 5e tour (Matt Bradley).

Importance de l’échange : Moyenne

Utilité : Brière n’était pas utilisé par l’entraîneur, on a pensé que Parenteau pourrait jouer régulièrement au sein du top-6.

L’analyse de capitaine Constat : Le but était d’apporter de l’attaque au sein du premier trio, mais Parenteau a été racheté et il est payé en partie par le CH alors qu’il joue à Toronto. Pendant ce temps, l’Avalanche n’a plus le contrat de Brière sur les bras. Avantage Colorado

Le 1er juillet 2014, Montréal cède Josh Gorges aux Sabres de Buffalo en retour d’un choix de 2e ronde (2016).

Importance de l’échange : Moyenne

Utilité : Laisser partir un contrat élevé et obtenir un bon choix en retour.

L’analyse de capitaine Constat : Le contrat de Gorges étant lourd, Bergevin voulait s’en débarrasser afin d’en offrir un encore plus lourd à Alex Emelin. Avantage Buffalo (tant qu’on ne saura pas la valeur du 2e choix acquis)

 

Le 5 octobre 2014, les Jets de Winnipeg acceptent de céder Eric Tangradi au CH en retour de Patrick Holland et du gardien de but auxiliaire Peter Budaj.

Importance de l’échange : Nulle

Utilité : Laisser partir le contrat de Budaj pour faire place à Tokarski.

L’analyse de capitaine Constat : On voulait faire de la place à Tokarski, c’est ce qu’on a fait. Pas de gagnant dans l’échange.

 

En novembre 2014, le 11, Sergei Gonchar passe au Tricolore en retour de Travis Moen.

Importance de l’échange : Faible

Utilité : Laisser partir le contrat de Moen et tenter de redonner du mordant à l’attaque à cinq.

L’analyse de capitaine Constat : Le CH a obtenu ce qu’il voulait : ne pas avoir le contrat de Moen sur les bras en 2016. Pas de gagnant dans l’échange.

 

Une dizaine de jours après avoir liquidé le contrat de Moen, Bergevin récidive en liquidant celui de Rene Bourque, qui passe à Anaheim en retour de Bryan Allen.

Importance de l’échange : Faible

Utilité : Laisser partir le contrat de Bourque en retour d’un contrat qui se terminait.

L’analyse de capitaine Constat : Le CH a obtenu ce qu’il voulait : ne pas avoir le contrat de Bourque sur les bras en 2016. Avantage Bergevin.

 

Jiri Sekac est échangé aux Ducks d’Anaheim en retour de Devante Smith-Pelly (24 février 2015).

Importance de l’échange : Faible

Utilité : Changer un joueur de finesse pour un joueur de robustesse… En vain.

L’analyse de capitaine Constat : Deux joueurs ordinaires qui sont à la limite de la LNH et de la Ligue américaine de hockey. Pas de gagnant dans l’échange, mais Anaheim a obtenu Ryan Garbutt en retour de Sekac.

 

Le 2 mars 2015, Bergevin profite de la date limite des échanges pour bouger deux fois avec la pire équipe de la LNH, obtenant Brian Flynn en retour d’un 5e choix (2016) et Torrey Mitchell en retour de Jack Nevins et un choix de 7e ronde (2016).

Importance de l’échange : Moyenne

Utilité : Ajouter de la profondeur au sein du quatrième trio.

L’analyse de capitaine Constat : Deux joueurs de soutien pour pas trop cher, même si un seul suffisait. Avantage Bergevin.

 

Le même jour, Jeff Petry est échangé à Montréal par les Oilers d’Edmonton, en retour d’un choix de 2e ronde (Jonas Siegenthaler) et d’un choix de 4e ronde (Caleb Jones).

Importance de l’échange : Haute

Utilité : Ajouter un bon deuxième défenseur droitier pour jouer derrière Subban.

L’analyse de capitaine Constat : Même s’il connaît des passages à vide, Petry rend de précieux services à l’équipe. Avantage Bergevin.

 

À l’été 2016, Zack Kassian est échangé à Montréal (avec un choix de 5e ronde en 2016) par les Canucks de Vancouver en retour de Brandon Prust.

Importance de l’échange : Faible

Utilité : Apporter du talent et de la robustesse sur le top-9.

L’analyse de capitaine Constat : Kassian s’est avéré un casse-tête pour la direction du CH dès le jour un et il a rapidement plié bagage. Pas de gagnant dans l’échange, que des perdants.

15 décembre 2015 : Christian Thomas passe des Canadiens aux Coyotes de l’Arizona en retour de Lucas Lessio.

Importance de l’échange : Faible

Utilité : Thomas avait demandé à quitter le CH, on l’a exaucé.

L’analyse de capitaine Constat : Une transaction de joueurs de profondeur à la limite entre les ligues mineures et le rôle de 14e avant dans la LNH. Pas de gagnant dans l’échange, même s’il est encore tôt pour se prononcer.

 

28 décembre 2015, Ben Scrivens débarque à Montréal en retour de l’ailier Zack Kassian.

Importance de l’échange : Faible

Utilité : Se débarrasser de la patate chaude que représentait Kassian pour l’image de la Flanelle.

L’analyse de capitaine Constat : Scrivens n’est pas du calibre de la LNH et Kassian semble se replacer et être apprécié à Edmonton… Jusqu’à sa prochaine frasque. Avantage Oilers.

 

Bergevin met la main sur l’ailier Max Friberg des Ducks d’Anaheim, en retour de Dustin Tokarski 7 janvier 2015).

Importance de l’échange : Faible

Utilité : Exaucer la demande de transaction de Tokarski.

L’analyse de capitaine Constat : Transaction qui ne devrait jamais donner de résultats concrets au niveau de la LNH. Pas de gagnant dans l’échange.

 

15 janvier : Victor Bartley et John Scott passent à Montréal en retour de Jarred Tinordi et Stefan Fournier.

Importance de l’échange : Faible

Utilité : Exaucer la demande de transaction de Tinordi.

L’analyse de capitaine Constat : Transaction douteuse où Montréal a encore échoué à faire graduer un choix de première ronde au sein de sa formation. Avantage Coyotes.

En rafale

– Des plateaux pour quelques joueurs des Leafs

– À Edmonton, Ryan Nugent-Hopkins serait sur le marché.

– Les IceCaps de St. John’s continuent d’ajouter des joueurs à leur formation, est-ce qu’il se trame quelque chose?

– Il y a 40 ans, Darryl Sittler connaissait un match de six buts et quatre passes.

– Petit #Fail du jour

– Johnny Manziel est décidément un drôle de moineau… pas toujours très drôle.

PLUS DE NOUVELLES