P.K. Subban aimerait devenir un propriétaire dans la LNH

C’est ce soir, comme vous le savez, que P.K. Subban sera honoré à Montréal en marge de sa belle carrière avec le Canadien. Il sera sans doute applaudi chaudement par les partisans du CH.

Et déjà, celui qui est en ville en ce moment a repris ses bonnes habitudes.

Subban aime être sous les feux de la rampe et depuis qu’il a annoncé sa retraite après quelques années au New Jersey, l’ancien défenseur est devenu un artisan de la télévision sportive.

Il est clairement à sa place.

Ceci dit, il aspire visiblement à autre chose de plus gros. Pourquoi? Parce que, dans ses rêves les plus fous, il aimerait bien devenir un propriétaire dans la LNH.

C’est ce que Marc De Foy dans sa chronique du jour dans le Journal de Montréal et c’est aussi ce qu’une recherche sur Twitter a permis de constater : le gars veut acheter un club de la LNH.

De plus en plus, les anciens joueurs vedettes veulent acheter des équipes sportives. Dans la LNH, Mario Lemieux a acheté les Penguins il y a longtemps et c’est l’exemple le plus probant.

Ailleurs en Amérique du Nord, des noms comme Michael Jordan, Derek Jeter, LeBron James et Patrick Mahomes sont tous liés à une équipe. Dans le cas de Jeter, il faut cependant le dire au passé.

Est-ce que Subban pourrait se joindre à un groupe pour acheter une équipe en tant que visage du groupe d’actionnaires, mais sans avoir la majorité? Peut-être que ce serait plus logique pour lui financièrement parlant.

À moins qu’il ait fait d’excellents placements en lien avec son contrat de 72 M$, que ses commandites soient vraiment payantes… et qu’un club plus « abordable » l’intéresse vraiment? #Sénateurs

Est-ce qu’il pourrait viser, chez les Sénateurs, un rôle comme celui que vise Ryan Reynolds ou Daniel Alfredsson, soit en ayant un « Sugar Daddy« pour l’aider à acheter une équipe?

Mais surtout : est-ce que Gary Bettman aimerait avoir à le gérer comme proprio? La question se pose, mais je souhaite à Subban de toucher à son rêve. Ce serait très divertissant.

En rafale

– Bonne raison d’apprendre le français.

– Cinq joueurs veulent, pour l’instant, songer à apprendre le français.

– À surveiller.

– En effet.

– Idéalement, il faudrait.

– Un nom à retenir.

– Le contrat de Brendan Gallagher n’est pas évident à gérer. [BPM Sports]

– Bon point.

– Vous êtes d’accord?

PLUS DE NOUVELLES