OHL : La production d’Owen Beck ressemble à celle de Nick Suzuki (à 18 ans)

Lors du dernier camp d’entraînement, les partisans ont pu voir à l’œuvre Owen Beck et sont immédiatement tombés en amour avec lui. Sa vitesse, son intelligence et sa fiabilité sur les 200 pieds de la patinoire sont notamment ressorties du lot. Il a connu tout un camp d’entraînement et on était en droit de s’attendre à ce qu’il connaisse également toute une saison dans le junior, après avoir été coupé par le Canadien.

C’est exactement ce qui se produit en ce moment alors que le joueur de centre cumule 25 points à ses quinze derniers matchs. Il est l’un des piliers de sa formation et s’établit tranquillement comme étant l’un des meilleurs joueurs du circuit. S’il poursuit sur sa lancée, qu’il dispute la majorité des matchs de son équipe et qu’il reste en santé, il devrait terminer l’année avec une récolte qui se situe entre le plateau des 90 et des 100 points…

Ce qui est intéressant de noter, c’est que ses performances ressemblent beaucoup à celle de Nick Suzuki lorsque les deux avaient le même âge. Beck est en voie de terminer la saison avec une récolte semblable à celle de l’actuel capitaine du Canadien, à sa première année après avoir été repêché dans la LNH.

Attention. Cela ne veut pas dire pour autant que Beck va devenir aussi bon que Suzuki l’est en ce moment (même si c’est ce que l’on souhaite) parce que les statistiques des deux gars se ressemblent.

Cela démontre tout simplement que Beck est sur la bonne voie et que son développement se déroule bien présentement. Et n’oublions pas le fait non plus que Beck, à l’image de Suzuki, n’est pas un choix de première ronde, lui.

La progression qu’il démontre est notable et cela est tant mieux pour l’organisation du Canadien. On semble avoir réussi à trouver un diamant caché dans le sol et c’est le club qui pourra en profiter d’ici quelques années.

En attendant qu’il s’établisse dans la LNH (s’il parvient à le faire, évidemment), suivons ses performances dans la OHL. Il semble également avoir de bonnes chances de participer au prochain Championnat mondial de hockey junior et il sera à surveiller de près s’il est en mesure de se tailler une place au sein de l’équipe canadienne.

En rafale

– Pour vous mettre la table en vue du match face aux Sabres :

– Il sera l’un des bons joueurs du Canada à la CDM.

– Absolument.

– Des choses qu’on ne souhaite jamais voir.

– Un gain d’entrée de jeu pour les Bleus.

PLUS DE NOUVELLES