Niederreiter à Nashville : Roman Josi s’est impliqué dans les négos en pleine nuit

Nino Niederreiter est un athlète particulier. Du moins, son parcours l’est.

Il est un ailier droit de 6’2 qui tire de la gauche repêché (par les Islanders) au cinquième rang overall en 2010. Il a immédiatement fait le saut dans la LNH en 2010-11, mais après neuf matchs, il a été renvoyé dans la WHL. Rappelons qu’il est d’origine suisse, mais qu’il a été repêché en tant que joueur de la WHL (Winterhawks de Portland).

Puis, après une difficile saison presque complète dans la LNH (1 but et 0 passe en 55 matchs), il a passé la saison suivante (2012-13) dans la Ligue américaine (50 points en 74 parties), avant d’être échangé au Wild du Minnesota. Bref, les Islanders ont rapidement abandonné avec leur haut choix de premier tour. Il faut dire que Niederreiter avait demandé à quitter Long Island après sa saison dans la LAH.

Contre qui/quoi Niederreiter a-t-il été échangé ? L’ailier suisse a été transigé contre Cal Clutterbuck, un gars qui a finalement beaucoup aidé les Isles par la suite.

Niederreiter a à ce moment-là trouvé son rôle au Minnesota, récoltant entre 32 et 57 points par saison, avant d’être échangé en plein milieu de la saison 2018-19 en retour de Victor Rask… un gars qui a enfilé des saisons de 3, 13, 23 et 21 points depuis dans la LNH. Hum…

Niederreiter avait signé un contrat de cinq ans avec le Wild un an et demi avant…

Il a continué de produire de façon convenable en Caroline, surtout l’an dernier, alors que son contrat allait venir à échéance (44 points en 75 rencontres). Mais à l’ouverture du marché des joueurs autonomes, le téléphone du hockeyeur suisse n’a pas dérougi.

Niederreiter a dû attendre au 21 juillet avant de signer une nouvelle entente. Il s’est en effet entendu avec les Predators de Nashville sur les termes d’un contrat de deux ans évalué à 4 millions $ par saison. Il s’agit d’une baisse de salaire pour le Suisse, qui touchait 5,25 millions $ par année auparavant.

Pourquoi est-ce que je vous parle (autant) de Nino Niederreiter ce matin ? Non, ce n’est pas pour dire qu’il aurait dû signer avec le Canadien…

Marcel W. Perren, journaliste pour le journal suisse Blick, a raconté comment Niederreiter en est venu à signer avec les Preds ce matin.

La nuit de mercredi à jeudi a peut-être été la plus agitée de la carrière de Niederreiter. Il s’est couché en pensant qu’il allait être un Canard et vers la fin de la nuit, il a su qu’il allait devenir un Prédateur.

« Lorsque je me suis couché mercredi soir, j’étais certain que j’allais quitter Carolina pour rejoindre les Ducks d’Anaheim. Et puis, les événements se sont précipités. » – Nino Niederreiter

À 00h30 Heure de la Suisse, Niederreiter a été réveillé par son agent qui lui indiquait alors que les Preds venaient de déposer une première offre officielle. Une offre pas super intéressante selon le principal intéressé lui-même…

C’est là qu’il a reçu un texto de son bon ami et compatriote Roman Josi – avec qui il a d’ailleurs été cochambreur lors de compétitions internationales – pour lui demander quel était le montant minimum qu’il souhaitait obtenir afin de tasser les Ducks et de plutôt choisir les Preds. Josi, qui porte le titre de capitaine à Nashville, allait ensuite en parler avec les dirigeants de l’équipe…

Quelques minutes ou heures plus tard, un deal a été conclu avec les Predators. Josi et Niederreiter seront coéquipiers. Josi tentait depuis six ans d’amener Niederreiter à Nashville.

On peut donc penser que Niederreiter ne souhaitait pas aller en bas de 4 millions $.

Fait un peu surprenant : Niederreiter a confirmé publiquement au journal Blick qu’il s’est fait promettre du temps de jeu sur les deux premiers trios par les Predators (alors qu’il était utilisé principalement sur le bottom six en Caroline). Il y en a toujours qui disent qu’il est impossible de se faire promettre quoi que ce soit lorsque l’on négocie un contrat, mais c’est faux. On en a la preuve encore une fois ce matin.

On peut penser que les deux premiers trios des Preds ressembleront à ceci maintenant :

Forsberg – Johansen – Duchene
Niederreiter – Granlund – Tolvanen

À noter que selon Ron Hextall lui-même, Sidney Crosby a quant à lui aidé à convaincre Evgeni Malkin et Kris Letang de rester à Pittsburgh malgré leur autonomie complète. Il se serait même déplacé en Floride au cours des dernières semaines afin de discuter en personne avec Malkin.

Je me demande bien qui a convaincu Mike Hoffman d’accepter l’offre de Marc Bergevin l’été dernier…

En rafale

– Juraj Slafkovsky n’est pas assuré de commencer la saison dans la LNH. [JDM]

– Enfin une victoire pour les Alouettes (qui ont eu très chaud et ce, pendant longtemps en fin de rencontre).

– Retour de Subban à Montréal? Les partisans sont/seraeint divisés.

– Je le mentionnais d’ailleurs pas plus tard qu’hier matin : les déclarations des joueurs d’Équipe Canada Junior n’ont aucun poids juridique et doivent être prises avec une certaine légèreté.

– Le Barça a recommencé à délier les cordons de leur bourse.

– Mihailovic bientôt vendu, mais quand même à Montréal jusqu’à la fin de la saison?

– Une autre victoire pour le CF Montréal ce weekend?

PLUS DE NOUVELLES